Incendie de Notre-Dame de Paris : il faut consolider la structure

FRANCE 2

Fortement mise à l'épreuve par le feu et l'eau, la structure de la cathédrale doit être minutieusement inspectée et consolidée.

Si les dégâts à la suite de l'incendie de Notre-Dame de Paris sont importants, l'édifice a échappé au pire, c'est-à-dire, à l'effondrement de la nef. Ainsi, le ministère de l'Intérieur à indiqué que le pire scénario s'est joué à un quart d'heure près. Désormais, il va falloir consolider la structure, qui reste encore menacée mardi 16 avril, 24 heures après la catastrophe.

Plusieurs points fragilisés

Très fragilisée, la voûte a été soumise à une température de quelque 800 degrés, puis à l'eau aspergée par les pompiers. Elle doit être surveillée. "Elle a pris l'eau, et elle a pris le plomb, en quantité importante. En rentrant dans la cathédrale, on voit que la couleur des joints n'est pas la couleur habituelle", explique Olivier de Chalus, doctorant CNRS à l'université Panthéon-Sorbonne (Paris). L'instabilité de l'échafaudage est aussi l'un des autres problèmes qu'il faut gérer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne