Notre-Dame : "On n'est qu’à une étape et on voit tout ce qu’il reste à faire", dit Emmanuel Macron lors d'une visite du chantier de reconstruction

Ce direct est terminé.

Il y a deux ans jour pour jour, le monde entier assistait à l'incendie de la cathédrale.

Deux ans jour pour jour après l'incendie de la cathédrale, le président Emmanuel Macron doit visiter le chantier de reconstruction de Notre-Dame jeudi 15 avril. Il sera notamment accompagné de la maire de Paris Anne Hidalgo et de la ministre de la Culture Roselyne Bachelot. "Nous tiendrons et nous allons rebâtir", a affirmé au Parisien le président avant cette visite, prévue à 10h15. Ce direct est désormais terminé.

Une réouverture en 2024. "Nous tiendrons le délai" de la réouverture de Notre-Dame en 2024, a assuré sur France Inter le général Jean-Louis Georgelin, président de l'Etablissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Il doit également accompagner Emmanuel Macron dans sa visite du chantier ce jeudi.

Un incendie qui a révélé "notre fragilité". "Cette cathédrale nous élève, que l'on soit croyant ou non. Elle demeure un symbole de notre unité. Elle représente un repère qui a traversé les siècles, et la menace de sa disparition a provoqué une prise de conscience de notre fragilité", a dit à La Croix la maire PS de Paris Anne Hidalgo.

Les souscriptions suffisantes. La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a jugé mercredi devant le Sénat que la souscription publique nationale et internationale suffira à restaurer la cathédrale Notre-Dame. Les dons et promesses de dons s'élèvent à 833 millions d'euros. "A l'heure actuelle, les sommes ainsi récoltées nous permettent d'envisager tranquillement ce chantier", a-t-elle assuré.

Vous êtes à nouveau en ligne