Notre-Dame de Paris : 850 millions d'euros récoltés pour la reconstruction de l'édifice

Au lendemain du grand incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame, les parisiens et les touristes se recueillent devant l\'édifice. Le 16 avril 2019. 
Au lendemain du grand incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame, les parisiens et les touristes se recueillent devant l'édifice. Le 16 avril 2019.  (SIMON GUILLEMIN/HANS LUCAS / AFP)

Les cloches des églises et cathédrales ont retenti partout en France mercredi à 18h50, heure à laquelle s'est déclenché l'incendie lundi soir.

Les promesses de dons pour reconstruire Notre-Dame de Paris, dévastée lundi par le feu, s'élèvent, mercredi 17 avril, à 850 millions d'euros. Les trois plus grandes fortunes françaises pèsent à elles seules plus de la moitié des dons. Au total, les entreprises et particuliers ont débloqué 265 millions d'euros, tandis que les collectivités ont promis 85 millions d'euros.

Les cloches ont sonné. A 18h50, à l'heure où les flammes sont apparues, les cloches de toutes les cathédrales de France ont résonné.

Une cérémonie à Paris. Les Parisiens, les élus et agents de la ville sont conviés à partir de 16h15 sur le parvis de l'hôtel de Ville pour une cérémonie au cours de laquelle sera joué le Prélude de la première suite de Bach, suivi de la "lecture d'un extrait de l'œuvre de Notre-Dame de Paris".

Les inquiétudes demeurent sur le site. "Il y a une menace sur les pignons (...). Ils ne tiennent plus grâce au toit, ils tiennent grâce à eux-mêmes, donc ils sont soumis au vent. C'est pour cela qu'il faut leur enlever du poids", a déclaré le commandant Gabriel Plus, porte-parole de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris, lors d'une conférence de presse, mercredi 17 avril. Les œuvres continuent d'être évacuées pour être mises en sécurité.

Un "concours international" et un projet de loi. Edouard Philippe a annoncé la mise en place d'un "concours international" pour trancher la question de la flèche de la cathédrale Notre-Dame de Paris, qui s'est effondrée lors de l'incendie du monument. Le Premier ministre s'exprimait au terme d'un Conseil des ministres dédié à la question de la reconstruction de l'emblématique bâtiment religieux, mercredi 17 avril.

La messe de Pâques délocalisée. Le diocèse de Paris a annoncé que l'église Saint-Sulpice accueillerait les offices jusqu'à samedi, tandis que la messe de Pâques sera célébrée, dimanche, en l'église Saint-Eustache.

23h38 : Une série de photos a également été transmise à la police judiciaire par l'entreprise. Europe échafaudage avait installé lundi après-midi une caméra pointée sur la flèche de la cathédrale pour suivre l'avancée du chantier. Des photos ont été prises toutes les dix minutes. Ces clichés sont désormais entre les mains des enquêteurs.

23h37 : Le dernier ouvrier a quitté la cathédrale à 17h50, soit une demi-heure avant le premier déclenchement de l'alarme incendie, a appris franceinfo ce mercredi d’une source proche de la direction d’Europe échafaudage, la société d’échafaudage qui travaillait sur la rénovation de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

23h06 : Que s'est-il vraiment passé lundi à Notre-Dame de Paris ? Pour l'heure, les enquêteurs s'intéressent au système électrique qui était installé sur les échafaudages. Le feu pourrait avoir été déclenché par un court-circuit au pied de la flèche, rapportent nos confrères de France 2.

22h35 : À 27 ans, Myriam Chudzinski est caporale-chef dans les brigades des sapeurs-pompiers de Paris. La jeune femme fait partie de la première équipe arrivée à Notre-Dame. Elle a raconté son expérience à France 2.

22h29 : "Un milliard d'euros en 24 heures, c'est du jamais vu et surtout c'est du jamais vu pour les questions de solidarité et la question aux personnes les plus en difficulté."

Thierry Khun, directeur d’Emmaüs Mundo, évoque sur franceinfo la pluie de dons pour reconstruire Notre-Dame, et déplore un "ruissellement (...) sélectif et laissé à la libre appréciation de ceux qui détiennent aujourd'hui une grande partie de la richesse".

22h07 : L'Elysée envoie ce soir à la presse un communiqué au sujet de la reconstruction de Notre-Dame de Paris qui comporte une précision notable sur l'état d'esprit du président de la République. Evoquant le "concours international d'architecture pour la reconstruction de la flèche" qui s'est effondrée lundi, on peut y lire ceci : "Celle-ci ne faisant pas partie de la cathédrale d'origine, le Président de la République souhaite qu'une réflexion soit menée et qu'un geste architectural contemporain puisse être envisagé".

21h55 : Bonsoir @Madette. J'ai évoqué le sujet plus tôt et suis en mesure de vous le confirmer : Jean-Louis Georgelin, général d'armée (cinq étoiles) âgé de 70 ans, a bien été nommé dans la matinée "Monsieur reconstruction" de la cathédrale après l'incendie de lundi. Stéphane Bern, chargé de mission sur le patrimoine auprès d'Emmanuel Macron, a assuré ce matin que cet ancien chef d'état-major des armées allait mener sa mission "d'une main de maître".

21h55 : Vraie ou fausse information ? Le gouvernement aurait nommé un ancien chef d'état major pour encadrer le suivi des travaux de restauration de la cathédrale Notre Dame ? Je ne peux pas y croire alors qu'il y a d'excellents conservateurs ou architectes des monuments historiques très compétents dans ce domaine.

21h41 : Le célèbre magazine américain The New Yorker consacre la une de son prochain numéro à l'incendie qui a ravagé Notre-Dame lundi.

20h59 : Christophe Belin travaille comme photographe pour la mairie de Paris. Il a pu se rendre aujourd'hui à l'intérieur de Notre-Dame pour prendre des clichés de l'étendue des dégâts. Il raconte son expérience au Parisien.

20h40 : S'il n'exclut aucune hypothèse, le parquet de Paris rappelle, qu'à ce stade, les investigations n'ont pas mis en évidence d'éléments désignant une origine criminelle. En l'état, la piste accidentelle demeure privilégiée, ajoute cette source.

20h40 : Près de 10 personnes ont été entendues par les enquêteurs de la brigade criminelle dans l'enquête sur l'incendie de Notre-Dame de Paris, nous apprend ce soir le parquet. Les auditions vont se poursuivre et concerneront demain de nouveaux témoins et, en vue de compléments, des personnes déjà entendues.

20h17 : On parle de reconstruire un monument qui a 850 ans, pas un vulgaire immeuble de bureaux qui aura disparu dans 50 ans... Les matériaux d'origine ont fait la preuve de leur longévité, on ne peut pas en dire autant des matériaux modernes. D'autre part, ce délai de 5 ans est une hérésie, et j'espère qu'il sera bien vite abandonné. Sinon, il conduirait à faire n'importe quoi pour aller vite et à payer beaucoup plus cher. Acceptons que pour un édifice qui traverse les siècles, le temps ne s'écoule pas de la même manière. Si les hommes de l'époque n'en avaient pas été persuadés, Notre-Dame n'aurait jamais vu le jour.

20h16 : Notre-Dame est un édifice ancien mais vivant. Elle remplit encore sa fonction première, ce n'est pas une forteresse abandonnée. L'incendie fait désormais partie de son histoire, il ne s'agit pas de l'effacer en reconstruisant à l'identique. On est en 2019, utilisons les moyens et les idées de notre temps, pour poursuivre l'histoire de cette cathédrale en harmonie avec son passé.

20h15 : Une charpente qui a duré 8 siècles : bien sûr qu’il faut construire la même !

20h08 : Vous êtes très, très, très nombreux à nous donner votre avis sur la manière dont reconstruire Notre-Dame de Paris. Certains d'entre vous plaident pour une reconstruction à l'identique, matériaux compris, tandis que certains estiment qu'une modernisation serait un choix heureux. Voici quelques-uns de vos messages.

20h11 : Vingt heures, voici le point sur l'actualité !

• Moment émouvant dans les églises et cathédrales de France. Les édifices religieux de l'Hexagone ont fait sonner leurs cloches à 18h50, heure du début de l'incendie de Notre-Dame de Paris lundi, pour rendre hommage à la cathédrale parisienne.

• Un "concours international d'architecture" pour réfléchir au sort de la flèche, un projet de loi pour donner un "cadre légal" aux dons versés pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris... Edouard Philippe a fait des annonces à la mi-journée. Les voici.

• Le dioxyde de titane, plus connu sous le nom d'additif E171, sera interdit dans les denrées alimentaires en France à partir du 1er janvier 2020. Les dentifrices, cosmétiques et médicaments ne sont pour le moment pas concernés. Les détails ici.

• Paris va-t-il officiellement décrocher son titre de champion de France ce soir ? L'affaire semble mal embarquée : les Nantais mènent actuellement 2-1 contre le club de la capitale.

19h36 : Faut-il reconstruire Notre-Dame à l'identique ? Utiliser des matériaux différents ? Le sujet fait débat. Nos confrères de franceinfo culture pèsent le pour et le contre dans un article. N'hésitez pas à me donner votre avis, si possible succinctement argumenté, dans les commentaires !

19h35 : Il devient le "M. Reconstruction" du gouvernement. Le Premier ministre a annoncé la nomination du général 5 étoiles Jean-Louis Georgelin à la tête d’une mission de représentation spéciale "afin de veiller à l’avancement des procédures et des travaux qui seront engagés". Connu pour sa franchise, il n'avait pas caché son mécontentement après que le président de la République s'était heurté à son successeur, Pierre de Villiers. Le Huffpost dresse son portrait.

19h01 : La plupart des églises et cathédrales de France ont fait sonner leurs cloches à 18h50, heure où l'incendie de Notre-Dame de Paris a débuté, lundi. Voici une vidéo pour les écouter.

18h55 : Les cloches des églises et cathédrales de France retentissent en hommage à Notre-Dame de Paris.

18h41 : A-t-il vraiment frappé à la bonne porte ? Donald Trump annonce ce soir s'être entretenu avec le pape François et lui avoir proposé l'aide américaine après l'incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris. Le président des Etats-Unis précise avoir fait la même proposition à Emmanuel Macron.

18h47 : Les célébrations de la Semaine sainte qui mène à Pâques à Paris, prévues initialement à Notre-Dame de Paris, vont se tenir à l'église Saint-Sulpice et l'église Saint-Eustache. La messe chrismale a débuté il y a quelques minutes dans l'église Saint-Sulpice (6e arrondissement), plus grande église de Paris après Notre-Dame. Plusieurs médias y annoncent la présence de Brigitte Macron, ce que nous ne sommes pas encore en mesure de confirmer.

18h19 : Il ressemble à une chenillette miniature, et pèse tout de même 500 kilos. Colossus, un drone terrestre utilisé par les pompiers lors de situations extrêmes, a pris le relais des soldats du feu lundi lorsque la flèche de Notre-Dame de Paris menaçait de s'écrouler. Notre journaliste Benjamin Mathieu vous dit tout à son sujet.




(PATRICK KOVARIK / AFP)

18h00 : Il est 18 heures, faisons tout de suite un point sur l'actualité de ce mercredi :

Un "concours international d'architecture" pour réfléchir au sort de la flèche, un projet de loi pour donner un "cadre légal" aux dons versés pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris... Edouard Philippe a fait des annonces à la mi-journée. Les voici.

• La mairie de Paris va organiser une cérémonie demain après-midi pour rendre hommage à "celles et ceux qui ont contribué à sauver la cathédrale de Notre-Dame". Suivez notre direct.

Des dons XXL qui font polémique. Les sommes promises par les grandes fortunes pour aider à la rénovation de Notre-Dame suscitent quelques critiques. Ces millions d'euros seront en effet en partie financés avec l'argent du contribuable. On vous explique tout ici.


Le dioxyde de titane, plus connu sous le nom d'additif E171, sera interdit dans les denrées alimentaires en France à partir du 1er janvier 2020. Les dentifrices, cosmétiques et médicaments ne sont pour le moment pas concernés. Les détails ici.


La mère et les deux sœurs du terroriste Radouane Lakdim, qui avait tué 4 personnes en mars 2018, ont été placées en garde à vue, a appris franceinfo de source judiciaire. A lire ici.

17h56 : A son tour, le créateur Ubisoft fait un geste pour Notre-Dame. En plus de verser 500 000 euros, l'entreprise offre la possibilité de télécharger gratuitement pendant une semaine son célèbre jeu Assassin's Creed Unity, dont l'action se déroule à Paris lors de la Révolution française. La cathédrale y est au cœur de l'intrigue. Pour les utilisateurs de PC, ça se passe ici. C'est valable depuis 16 heures aujourd'hui, jusqu'au 25 avril (9 heures).

17h25 : Au tour de Disney de mettre la main à la poche. Le géant américain de l’animation va faire un don de 4,5 millions d'euros pour la reconstruction de Notre-Dame. Dans un communiqué, le PDG estime que la cathédrale est "un symbole d'espoir et de beauté qui a façonné le cœur de Paris et l'âme de la France pendant des siècles, son architecture inspirant le respect et la révérence".

16h59 : Lundi soir, au moment même où Notre-Dame de Paris commençait à s'embraser, un girafon est né au zoo Bioparc, à Doué-la-Fontaine (Maine-et-Loire). Clin d'oeil : la petite femelle se nomme Esméralda, en hommage à la cathédrale, explique l'établissement sur son site.

16h54 : Les Parisiens sont conviés à partir de 16h15 sur le parvis de l'Hôtel de Ville. Au cours de cette cérémonie, sera interprété le Prélude de la 1ère suite de Bach, puis un "extrait de l'oeuvre de Notre-Dame de Paris".

16h33 : a mairie de Paris va organiser une cérémonie demain après-midi, pour rendre hommage à "celles et ceux qui ont contribué à sauver la cathédrale de Notre-Dame".

16h30 : Vous êtes nombreux dans les commentaires à vous réjouir de l'initiative de la Monnaie de Paris qui va rééditer plusieurs médailles au profit de Notre-Dame. Après vérification, vous pouvez d'ores et déjà vous les procurer, directement sur le site officiel. Il y a trois modèles en tout, deux en argent et un en bronze. Prix d'achat : de 8 à 199 euros.

16h53 : Très bonne idée, quand sera-t-elle en vente ? En quel matériau, argent, or ? Faudra-t-il aller à l'Hôtel de la monnaie pour l'acheter ? Merci

16h52 : Bonjour Franceinfo, savez-vous où il sera possible d'acheter la médaille de Notre-Dame rééditée par La Monnaie de Paris ? Merci

16h07 : Si vous êtes de passage à Bourges, sachez que Barbara Hendricks chantera cet après-midi dans la cathédrale de la ville. Rendez-vous à 17h15. La cantatrice américaine n'est pas dans le Cher par hasard : elle est l'invitée d'honneur du Printemps de Bourges 2019.

15h58 : Cher , nous venons de vérifier et c'est exactement ce que nous écrivons : 5‰, ça fait bien 0,5%. Il n'y a donc pas d'erreur. Pour ceux qui n'ont pas suivi, la remarque concerne notre article sur les dons des milliardaires et des entreprises.

16h02 : Bonjour. Dans votre article, vous faites une grosse erreur : la limite pour les entreprises n'est pas de 5% de leur chiffre d'affaires, mais de 5 pour mille. Merci !

15h34 : Le porte-parole de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris reprend la parole pour "couper court" à une rumeur qui circule depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Celle d'un mystérieux individu portant un gilet jaune et un casque, marchant entre les deux tours de la cathédrale alors que l'incendie fait rage. "Il s'agissait tout simplement du commandant des opérations de secours. Pourquoi il était là à ce moment-là ? Pour faire son tour du feu, comme il le fait à chaque fois, pour vérifier que les équipes sont bien en intervention".



15h35 : "C'est l'intervention la plus majeure que j'aie pu rencontrer, c'est clair. Notre-Dame, c'est quelque chose de particulier. Les gens nous remercient, nous apportent des cadeaux. Ils sont touchés de nous avoir vus intervenir sur la cathédrale."

.

15h35 : "C'est clair que si on n'avait pas été aussi rapides, les deux tours seraient tombées, c'est une certitude."

15h35 : "A partir du moment où la toiture est partie, on a compris qu'on n'allait pas pouvoir enrayer facilement l'incendie."

15h35 : "Au départ, on était incrédules car on ne croyait pas qu'elle pouvait brûler."

15h35 : Au tour de l'adjudant-chef Philippe Demay de s'exprimer.



(FRANCEINFO)

15h13 : "L'échafaudage a été déformé par la chaleur. Heureusement, il n'est pas tombé sur la voûte. Toujours est-il qu'il va falloir l'enlever."

15h07 : "Les œuvres restées sur place sont en train d'être évacuées."

15h08 : "Une soixantaine de sapeurs-pompiers sont toujours sur place. Ils sont prêts à intervenir si le feu reprenait, ce qui n'est pas le cas, je vous rassure."

15h12 : "Il y a une menace sur les pignons qui menacent en partie de tomber. Ils ne tiennent plus grâce au toit, ils tiennent grâce à eux-mêmes, donc ils sont soumis au vent. C'est pour cela qu'il faut leur enlever du poids."

15h13 : "Nous sommes engagés depuis hier sur une phase d'expertise. Il s'agit de surveiller l'édifice et les points chauds sur la structure. L'édifice tient debout car les beffrois ont été sauvés."

Vous êtes à nouveau en ligne