Incendie de la cathédrale de Nantes : le point sur l'enquête

FRANCE 2

Aucune piste pour l'instant sur l'incendie survenu samedi 18 juillet à la cathédrale de Nantes, en Loire-Atlantique. Le bénévole de la cathédrale qui avait été placé en garde à vue a été finalement relâché. Une enquête a été ouverte pour "incendie volontaire".

Le bénévole du diocèse qui était entendu a finalement été remis en liberté. "Placé en garde à vue samedi a effectivement été remis en liberté dimanche 19 juillet sans aucune poursuite à son encontre. Il était chargé de fermer la cathédrale la veille de l'incendie et les enquêteurs voulaient vérifier son agenda. À ce stade, aucune piste n'est privilégiée ou écartée : acte criminel ou accident", explique Antoine Delcourt en direct de Nantes, en Loire-Atlantique.

Sécurisation des lieux et recensement des pertes

Trois départs de feu ont été constatés, dont l'un notamment à proximité de l'orgue qui a complètement été ravagé par les flammes. "Si aucun indice probant n'est retrouvé assez rapidement par les enquêteurs de la police judiciaire, il faudra attendre les résultats d'analyse beaucoup plus poussés qui pourraient prendre plusieurs jours, voire plusieurs semaines. En attendant, c'est le chantier qui commence, d'abord la sécurisation des lieux, c'était le travail des pompiers ce week-end, et à partir d'aujourd'hui le recensement des pertes", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne