Incendie de la cathédrale de Nantes : le bénévole gardé à vue a été libéré

FRANCE 2

La garde à vue d’un bénévole du diocèse de Nantes (Loire-Atlantique), qui a duré 24 heures, s'est terminée dimanche 19 juillet. L’homme pourra être entendu de nouveau pour les besoins de l'enquête.

Le bénévole de 39 ans placé en garde à vue pendant 24 heures dans le cadre de l'enquête sur l'incendie de la cathédrale de Nantes (Loire-Atlantique) a été relâché dimanche 19 juillet, au soir, sans qu'aucune charge ne soit retenue contre lui, a fait savoir le procureur de la République. Alors qu'aucune trace d'effraction n'a été relevée, les enquêteurs cherchaient à vérifier l'emploi du temps de ce bénévole, chargé de fermer la cathédrale la veille de l'incendie.

Piste accidentelle explorée

La garde à vue, qui a été prolongée, a été éprouvante, selon son avocat : "Il était très apeuré. En terme de procédure, il y a pu avoir des interrogations qui ont pu l'inquiéter. Tout ça est désormais derrière lui, j'espère qu'il va pouvoir retrouver une vie normale". Pour les besoins de l'enquête, l'avocat a précisé qu'il pourrait être de nouveau interrogé. Samedi, une enquête avait été ouverte pour incendie volontaire, après la découverte de trois départs de feu dans la cathédrale de Nantes. La piste accidentelle, liée aux installations électriques, est explorée par les enquêteurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne