VIDEO. En 1955, le métro parisien était… parfumé

BRUT

Quand Paris avait une idée ré-vo-lutionnaire pour lutter contre les mauvaises odeurs dans le métro...

"Cette fois, voici du nouveau", pouvait-on entendre à la télévision, en 1955.

Paris, "Ville Lumière" devient Paris, “Ville parfum". Et pour cause : une brillante idée pour chasser les mauvaises odeurs du métro parisien. "Le métro qui laissait naguère aux narines délicates un regrettable souvenir est devenu suave et odorant", narrait fièrement un journaliste.

Chaque rame comportait ainsi un pulvérisateur qui répandait des nuages parfumés. "La station Lilas porte vraiment son nom. La station Jasmin possède ses vraies caractéristiques. Et Bel-Air n'est plus un vain mot."

Vous êtes à nouveau en ligne