VIDEO. Costume de bain, bikini, burkini… Retour sur l’histoire du maillot de bain féminin

BRUT

Il existe depuis l’Antiquité et n’a cessé de changer d’apparence : c’est le maillot de bain féminin. Focus. 

Un corps sous contrôle

Les premières traces de maillot de bain féminin remontent à l’Antiquité où les femmes faisaient du sport dans ce qui ressemblait à un maillot deux-pièces. Ce n’est qu’à la fin du 19ème siècle que le maillot réapparaît sous la forme du "costume de bain". En effet, à l’époque, les bains de mer sont vantés pour leurs bienfaits pour la santé. Toutefois, si les femmes peuvent en bénéficier, elles doivent être intégralement couvertes à l’exception des pieds.

C’est au début du siècle suivant qu’une Australienne, Annette Kellermann, met au point un nouveau maillot de bain censé être plus adapté à la natation. La tenue est loin de faire l’unanimité. À tel point qu’une police des mœurs est chargée de vérifier la longueur des maillots sur les plages françaises et américaines. Un peu plus tard, en 1932, le couturier français Jacques Heim crée le premier maillot de bain deux-pièces, "l’Atome". 

Une bombe "an-atomique"

Mais c’est en 1946 que le maillot de bain féminin connaît une véritable révolution. Le Français Louis Réard imagine un maillot qui fera l’effet d’une bombe : le bikini. Le vêtement est jugé tellement scandaleux que le jour de sa présentation à la piscine Molitor de Paris, c’est Micheline Bernardini, une danseuse nue du Casino de Paris qui le porte. Les mannequins de l’époque avaient tout simplement refusé de défiler avec ce nouveau maillot qui tenait dans une boîte d’allumettes et qui dévoilait le nombril pour la première fois.

Avec le temps, le bikini a donné naissance à d’autres dérivés tels que le tankini, le micro-bikini, le monokini ou le burkini. 

Vous êtes à nouveau en ligne