Vacances : à quoi ressemblaient les congés des Français dans les années 1950 ?

FRANCE 2

Des années 1950 jusqu'à nos jours, les équipes de France 2 se replongent dans l'histoire des vacances en France.

Vers le sud, ce n'est pas encore le temps des bouchons dans les années 1950. Sur la Côte d'Azur, on a encore toute la place pour planter sa tente ou bronzer sur la plage. Le vacancier à cette époque reste un privilégié puisque seul 1 Français sur 3 part en vacances. C'est aussi le début des villages-vacances. L'accueil y est sympathique, même si le règlement est plutôt strict. Le concept est nouveau. Dans ces complexes, tout est compris : sports, activités multiples, repas... Tout est permis. Le village-vacances, c'est l'émancipation. Les jeunes peuvent se détacher un peu de leurs parents.

Du Club Med au camping sauvage

Du village-vacances au club, il n'y a qu'un pas. Les premiers Clubs Méditerranée voient le jour dès 1954. Ils sont plus chers, plus chics, plus lointains aussi. "Gérard Blitz et Claudine Blitz, les fondateurs du Club Med, vont importer la philosophie tahitienne, en mettant des hébergements de paillotes, qui ont pour bénéfice d'être aérés, exotiques", explique Bertrand Réau, sociologue, spécialiste du tourisme. Mais les vacances concernent surtout les gens des villes. "À l'époque, quand on partait en vacances estivales, on partait beaucoup plus longtemps qu'aujourd'hui, donc forcément on amenait beaucoup plus de choses. (...) On partait pour un mois, donc on amenait sa maison", précise Bertrand Réau. Dans les années 1950, enfin, quelques grands terrains sont aménagés en campings, mais on peut s'installer partout, à condition de suivre les conseils du garde champêtre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne