Un Maire, une Histoire : Georges Frêche, un maire à la fois populaire et sulfureux

France 3

Dans ce nouveau numéro d'"Un Maire, une Histoire", France 3 s'est intéressée à Georges Frêche, élu à Montpellier (Hérault) pendant vingt-sept ans.

À la fois populaire et sulfureux, Georges Frêche a été maire de Montpellier (Hérault) pendant vingt-sept ans. Le 29 mars 2004, l'élu PS annonce qu'il quitte son poste de maire, "le cœur un peu étreint" où il a été propulsé en 1977 alors qu'il était professeur de droit à l'université et député PS. Dès lors, il n'aura de cesse de transformer la ville. Il lance des travaux pharaoniques, impose la piétonnisation de la place de la Comédie. "Les commerçants étaient furieux (...) parce qu'ils pensaient qu'ils allaient perdre des clients", raconte Hélène Mandroux, qui lui a succédé.

Outrances verbales

Et d'ajouter qu'"il a réveillé cette ville". Georges Frêche repense l'urbanisation de Montpellier, construit le tramway et un vaste espace commercial. Il fait aussi sortir de terre le quartier Antigone, un vaste ensemble néoclassique. "Antigone ça correspond au souci de faire du logement qui soit beau, à proximité du centre des villes et qui puisse être habité par tout le monde", disait-il. Le politique a marqué les esprits et ses outrances verbales n'ont pas atteint son capital sympathie auprès des citoyens, même si la nouvelle génération semble avoir tourné la page.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne