Témoignages : "mon 8 mai 1945"

FRANCE 2

Que faisaient une résistante, un soldat et un enfant le jour de la Libération de la France, le 8 mai 1945 ? 

Ce sont des souvenirs vieux de 74 ans, mais qui dans leurs esprits demeurent brûlants. Ce 8 mai 1945, ils étaient enfants, soldats ou encore résistants comme Margot Caudan, 99 ans. Elle replonge dans ses photos d'époque. "Moi je suis là, j'ai même une paire de skis qu'on a récupérés sur l'allée allemande de ski de fond", témoigne-t-elle. Le 8 mai, la résistante de 25 ans est à Lille (Nord) avec un groupe d'amis lorsque la nouvelle se propage : l'Allemagne vient de capituler. Les Lillois se précipitent dans la rue, Margot en tête. "Je me rappelle de ces farandoles que l'on faisait dans les rues de Lille pour le 8 mai. Toute la population était dehors et c'était l'explosion de joie", explique-t-elle.

"On ne vous oubliera jamais"

Au même moment à Paris, au milieu de la liesse populaire, un jeune soldat de 19 ans quitte l'hôtel réservé aux prisonniers libérés dans lequel il séjournait. Charles Paperon descend en uniforme, les Parisiennes lui sautent au cou. "Quelle chance de vous avoir, vous êtes nos libérateurs, on ne vous oubliera jamais" : voilà ce qu'elle criait selon lui. "C'était une folie, c'était dingue", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne