Seconde Guerre mondiale : quand Paris se transformait en un champ de barricades

France 2

Le 21 août 1944, Paris se barricade pour bloquer les forces ennemies. Quant à la presse, elle renaît de ses cendres.

Au troisième jour de l'insurrection dans la capitale, le 21 août 1944, Paris se barricade. Décrété deux jours plus tôt, l'appel à la mobilisation générale a fonctionné. Partout, les Parisiens participent à l'effort. Ils abattent des arbres, déplacent des sacs de sable et arrachent les pavés des trottoirs. Les femmes et les enfants se joignent au mouvement.

Les imprimeries relancées

Il faut d'abord bloquer le croisement des boulevards Saint-Germain et Saint-Michel pour défendre l'île de la Cité, puis la technique s'étend dans toute la ville. Au total, 600 barricades sont érigées pour bloquer les forces ennemies. Les résistants se sont aussi saisis des imprimeries, et après quatre années de clandestinité, la presse libre renaît enfin de ses cendres. Le Parisien Libéré titre en Une : "La victoire de Paris est en marche". Les forces alliées arriveront trois jours plus tard.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne