George Floyd : des statues symboles de la colonisation et de l'esclavage prises pour cible

France 2

Depuis le décès de George Floyd, les manifestations contre le racisme et les violences policières se multiplient à travers le monde. Les symboles du passé colonialiste sont ciblés. Les statues de personnalités controversées sont déboulonnées.

Des statues vandalisées, détruites comme à Portsmouth, aux Etats-Unis, mercredi 10 juin. Depuis la mort de George Floyd, la mémoire de personnages esclavagistes est de plus en plus combattue. Aux Etats-Unis, la statue de Christophe Colomb a été décapitée à Boston et une autre jetée dans une rivière en Virginie. L'explorateur est accusé d'être à l'origine du génocide des Amérindiens. Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la Chambre des représentants, appelle à retirer du Capitole toutes les statues des chefs des Etats confédérés esclavagistes. Leur drapeau a été interdit des circuits de course automobile.

Colbert et Schoelcher visés

En France, la question est sensible également. Fin mai, deux statues de Victor Schoelcher, abolitionniste controversé, ont été déboulonnées en Martinique. Des voix s'élèvent pour retirer la statue de Colbert devant l’Assemblée nationale à l’origine de la traite négrière en France. Ce mouvement touche aussi d'autres pays colonialistes comme le Royaume-Uni et la Belgique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne