Martin Luther King : le pasteur noir célébré pour les 50 ans de sa mort

France 3

Ce mercredi 4 avril, les États-Unis célèbrent le 50e anniversaire de l'assassinat de Martin Luther King. Ce leader et militant contre la ségrégation raciale avait fait un rêve célèbre : que tous les hommes et femmes soient égaux et libres.

C'était le 25 mars dernier à Washington (États-Unis), lors de la marche contre les armes à feu : la petite-fille de Martin Luther King, neuf ans, prend la parole devant des centaines de milliers de manifestants. Des mots qui rappellent ceux de son grand-père, prononcés ici même un jour d'août 1963. Pendant toute sa vie, Martin Luther King mène une lutte pacifique contre la ségrégation raciale, obtenant du président Johnson la signature de la loi sur l'égalité des droits civiques. Le pasteur est de toutes les marches pour l'égalité entre noirs et blancs, jusqu'à ce 4 avril 1968, quand il est assassiné sur le balcon d'un motel par un ségrégationniste blanc.

La lutte est loin d'être finie

Son héritage : la non-violence et l'ascension des noirs dans la vie politique américaine, qui va culminer avec l'élection de Barack Obama en 2008. Mais il reste encore beaucoup à faire pour ses anciens compagnons, comme le représentant démocrate John Lewis. Car aujourd'hui, les États-Unis sont toujours aux prises avec les mêmes problèmes que dans les années 1960, dont le racisme policier envers les Noirs. Les bavures policières font descendre régulièrement des centaines de manifestants dans les rues des grandes villes. Sur leurs pancartes, on peut lire ce slogan : "La vie des Noirs compte". Une façon de dire que la lutte est encore loin d'être finie, pour donner enfin une réalité au rêve de Martin Luther King.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne