Loin des péplums, la véritable histoire des gladiateurs dévoilée au Musée des arts antiques de Bâle

Gladiator. Bas les casques ! Antikenmuseum - Bâle
Gladiator. Bas les casques ! Antikenmuseum - Bâle (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)

Le musée suisse consacre une exposition aux gladiateurs de Rome, loin, très loin des clichés véhiculés par le cinéma. Plongée dans la véritable histoire de ces combattants dont certains étaient accueillis dans l’arène comme des stars.

Vous pensiez tout connaître sur les gladiateurs ? L’exposition proposée par l’Antikenmuseum de Bâle risque de vous surprendre. Avec des pièces exceptionnelles dont certaines sortent pour la première fois d’Italie, Gladiator. Bas les casques ! démonte certains clichés véhiculés par Hollywood et rétablit quelques vérités sur ces combattants. 

Idoles de l’Antiquité

C'est à l'origine un rituel funéraire né en Grèce. Cela faisait partie des jeux organisés par la haute société pendant les funérailles : des combats de gladiateurs donc, mais aussi des courses de chars, des courses à pied, pour rendre hommage aux défunts. Des jeux que vont s’approprier les Romains, eux aussi au début pour honorer leurs morts, mais avec l’apparition des amphithéâtres, ils se transformèrent rapidement en de véritables spectacles grâce auxquels l’organisateur espérait gagner les faveurs du peuple. Une arme politique pour l’aristocratie romaine, et aux yeux du monde, la démonstration du pouvoir et de la supériorité de l’empire romain.

Contrairement aux idées reçues, les gladiateurs n’étaient pas uniquement des esclaves destinés à mourir dans l’arène. On trouvait aussi dans leurs rangs des prisonniers de guerre, des criminels condamnés mais aussi des hommes libres de couches sociales inférieures. Des combattants entraînés de manière professionnelle, particulièrement bien soignés, et dont certains étaient de véritables stars, accueillis comme des héros, avec déjà leurs produits dérivés, comme des gobelets en verre à l’effigie des idoles de l’époque dont des fragments sont présentés dans l’exposition.

La mosaïque des gladiateurs d’Augst

Augusta Raurica, située à environ 10km de Bâle, était une ville romaine fondée par Lucius Munatius Plancus, légat romain après la conquête de la Gaule, qui est également le fondateur de la ville de Lugdunum (Lyon). À son apogée, elle comptait pas moins de 10 000 à 15 000 habitants et son infrastructure, très développée, renfermait un amphithéâtre dans lequel se déroulaient les célèbres jeux de gladiateurs.

L’admiration vouée aux combattants de l’arène est représentée dans une magnifique mosaïque découverte en 1961 à l’intérieur d’une somptueuse villa datant de la fin du 2e siècle. L’exposition présente au public la mosaïque pour la première fois depuis sa découverte, tout juste restaurée et dans sa quasi intégralité.

Gladiator. Bas les casques !
Gladiator. Bas les casques ! (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)

"Gladiator. Bas les casques !" - jusqu'au 22 mars 2020 - Antikenmuseum Basel, St. Alban-Graben 5 CH-4010 Basel - Renseignements : +41 61 201 12 12 / info@antikenmuseumbasel.ch 

Vous êtes à nouveau en ligne