Libération d'Auschwitz : les camps de transit du Loiret dans l’objectif d’adolescents français et allemands

Exposition \"Photographier contre l\'oubli\" à la médiathèque d\'Orléans
Exposition "Photographier contre l'oubli" à la médiathèque d'Orléans (Médiathèque Orléans)

La médiathèque d’Orléans présente, jusqu'au 14 mars 2020, les photos réalisées par deux artistes-photographes et près de 150 adolescents français et allemands sur les camps de transit de Pithiviers et Beaune-la-Rolande. 

Le 27 janvier 1945, le camp de concentration et d'extermination d’Auschwitz-Birkenau était libéré par les troupes de l’Armée Rouge. Parmi les victimes, certaines venaient des camps de Pithiviers et Beaune-la-Rolande, à l'Est du Loiret.

Le Musée Mémorial des Enfants du Vel d’Hiv et la médiathèque d'Orléans ont commandé aux photographes Nancy Jahns et Christian Gattinoni un travail mémoriel réalisé avec les adolescents de cinq lycées de la région. Le résultat est présenté à la médiathèque d'Orléans jusqu'au 14 mars 2020.

Des lieux témoins de l'Histoire

75 ans après la libération des camps, ce workshop vient rappeler la force de l’image dans la représentation de la Shoah. Nancy Jahns (originaire de Halle, Land de Saxe Anhalt) et Christian Gattinoni (vivant à Orléans) ont réalisé, parallèlement aux élèves, leurs propres images des camps de Pithiviers et Beaune-la-Rolande. "Il s'agit de lieux où les traces sont de plus en plus restreintes et on essaie de faire comprendre aux jeunes que ce sont des lieux de drame historique", explique Christian Gattinoni.

Le camp de Beaune-la-Rolande dans le Loiret
Le camp de Beaune-la-Rolande dans le Loiret (France 3 Orléans)

Smartphone 

Lors de la mission commune, chacun arbore son matériel. Smartphones pour les lycéens, appareils photo pour les professionnels, mais un même objectif :se souvenir. "Parier sur la culture et sur l'intelligence, c'est un pari hyper important dans une période où l'on vit entouré d'images", dit encore Christian Gattinoni.


"Photographier contre l’oubli" à la médiathèque d'Orléans, 1 place Gambetta 
Du 25 janvier au 14 mars 
Entrée libre 

Vous êtes à nouveau en ligne