Le dernier des résistants de l'île de Sein ayant rejoint le général de Gaulle en juin 1940 est mort

Le port et le phare de Men-Brial de l\'île de Seine (Finistère), le 8 août 2018.
Le port et le phare de Men-Brial de l'île de Seine (Finistère), le 8 août 2018. (JEAN DANIEL SUDRES / AFP)

Les 24 et 26 juin 1940, la quasi-totalité des hommes de l'île avaient décidé d'embarquer à bord de bateaux pour rejoindre le général de Gaulle à Londres.

"C'est une page qui se tourne." Louis Fouquet, le dernier des 128 volontaires de l'île de Sein partis en juin 1940 rejoindre le général de Gaulle à Londres, est mort à l'âge de 92 ans, a annoncé le premier adjoint au maire de la petite île bretonne, mercredi 10 octobre.

Louis Fouquet avait reçu en juin 2010 avec deux autres anciens combattants la Légion d'honneur lors d'une cérémonie sur l'île. "Nous voyons en chacun de ces hommes modestes, de grands hommes", avait alors déclaré Hubert Falco, secrétaire d'État aux Anciens combattants. Tous trois faisaient partie des derniers volontaires sénans engagés dans les Forces navales françaises libres (FNFL).

Les 24 et 26 juin 1940, la quasi-totalité des hommes de l'île avaient décidé d'embarquer à bord de bateaux pour rejoindre le général de Gaulle à Londres quelques jours après son appel du 18 juin. Dix-huit d'entre eux ne reviendront pas, dont la moitié avaient moins de 20 ans en 1940. Après guerre, l'île de Sein a reçu la Croix de la Libération, la Croix de guerre et la Médaille de la Résistance.

Vous êtes à nouveau en ligne