La Saline royale d'Arc-et-Senans, fleuron d'architecture signé Claude-Nicolas Ledoux

FRANCE 3

Les 8 hectares de l'ancienne saline d'Arc-et-Senans (Doubs) regorgent de symboles semés par l'architecte Claude-Nicolas Ledoux, qui voulait en faire une cité idéale.

C'est une manufacture de sel pas comme les autres. Chef-d’œuvre d'architecture, elle ressemble davantage à un palais entouré d'hôtels particuliers, pourtant aux XVIIe et XVIIIe siècles, c'est bien dans cette saline d'Arc-et-Senans (Doubs), que l'on fabriquait du sel. C'est une commande de Louis XV à Claude-Nicolas Ledoux, qui fera sortir de terre entre 1775 et 1779 ce joyau d'usine. Car pour l'architecte, tout est symbole.

Pensée pour le confort des ouvriers

Dans l'entrée, Ledoux a tenté quelque chose d'extraordinaire. "Il a reproduit l'état de nature. La grotte platonicienne où l'on va passer de l'ombre à la lumière. Pour lui, l'architecture ordonne le chaos du monde. Et c'est ce qu'il a créé ici", explique Hubert Tassy, directeur général de la Saline royale. Claude-Nicolas Ledoux, en homme des Lumières, aligne les bâtiments de la saline sur la course du soleil.

Il organise les lieux comme une cité idéale, autour de la maison du directeur. Il a aussi fait en sorte que les ouvriers profitent d'un grand confort dans leurs habitations. Ces derniers pouvaient également jouir des jardins et cultiver des potagers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne