Justice : l'affaire Boulin, quarante ans de mystères

FRANCE 3

Quarante ans après la mort de Robert Boulin, l'enquête se poursuit. Sa famille, qui ne croit pas à un suicide, mais à un assassinat, a organisé lundi 28 octobre une reconstitution dans la forêt de Rambouillet, dans les Yvelines, là où l'ancien ministre avait été découvert inanimé.

Quarante ans, presque jour pour jour, après la découverte du corps de Robert Boulin dans l'étang Rompu de la forêt de Rambouillet (Yvelines), sa famille a organisé lundi 28 octobre une reconstitution en présence de témoins de l'époque et d'un comédien recruté pour la circonstance. Depuis quarante ans, la famille de Robert Boulin conteste la version officielle du suicide de l'ancien ministre. Pourquoi Robert Boulin avait-il le visage tuméfié, comme s'il s'était battu, lorsque son corps a été retiré de l'étang de Rambouillet ? Pourquoi la lettre retrouvée chez lui, et dans laquelle il annonçait son suicide, était-elle tapée à la machine et non manuscrite ?  

A-t-il été réduit au silence ?   

En 1979, Robert Boulin, ministre du Travail de Valéry Giscard d'Estaing et figure montante du gouvernement, était mis en cause dans une sombre affaire immobilière. Quelques jours avant sa mort, il affirmait vouloir défendre son honneur. Après quelques mois d'enquête, la justice avait conclu au suicide. Mais en 2015, la famille de Robert Boulin a obtenu la réouverture de l'enquête. Quatre experts ont été désignés pour tenter d'établir avec certitude les causes de la mort de l'ancien ministre. Leurs conclusions doivent être rendues au plus tard le 1er mars 2020.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne