Inde : le gouvernement inaugure la plus haute statue du monde, un monument très politique

La statue de Sardar Vallabhabhai Patel, inaugurée dans le Gujarat, en Inde, la plus haute du monde
La statue de Sardar Vallabhabhai Patel, inaugurée dans le Gujarat, en Inde, la plus haute du monde (PIB / AFP)

L'Inde a inauguré mercredi sous haute sécurité, par crainte de manifestations des communautés locales, la plus haute statue du monde, à Surat, dans le Gujarat (ouest), l'État d'origine du Premier ministre nationaliste hindou Narendra Modi. Elle représente Sardar Vallabhbhai Patel, une des figures de l'indépendance de l'Inde.

Le chef de gouvernement indien Narendra Modi a officiellement inauguré cette "Statue de l'Unité", un monument à la connotation très politique qui culmine au-dessus d'une rivière dans une région reculée du Gujarat, près de la petite ville de Rajpipla. L'édifice de bronze, de béton et d'acier mesure au total 182 mètres de haut et représente Sardar Vallabhbhai Patel, l'une des figures de l'indépendance du pays, érigé en modèle par les nationalistes hindous.
 
"Aujourd'hui est un jour qui sera remémoré dans l'histoire de l'Inde. Nul Indien n'oubliera ce jour", a déclaré Narendra Modi dans son discours.
 
Grande comme deux fois la statue de la Liberté new-yorkaise, piédestaux compris, la structure figure le premier ministre de l'Intérieur indien (1875-1950) habillé d'un dhoti traditionnel et d'un châle passé sur les épaules.

Le coût et les conséquences environnementales dénoncés

L'édifice, qui a coûté 29,9 milliards de roupies (358 millions d'euros), a provoqué une fronde des communautés tribales locales. Celles-ci en dénoncent le caractère dispendieux et l'impact sur l'environnement et ont menacé de perturber l'inauguration par des manifestations. En conséquence, les autorités indiennes n'ont pas lésiné sur les moyens pour garantir le bon déroulement des cérémonies.
 
Lourde de près de 100.000 tonnes, fabriquée en partie en Chine, la statue de Patel a nécessité quatre ans de travaux et 3.000 ouvriers.
 
En proie à un accès de nationalisme et de gigantisme, l'Inde, aux mains des nationalistes hindous, s'est lancée dans deux projets de statues titanesques. Outre la "Statue de l'Unité", une autre structure prévue pour 2021 dans la baie de Bombay commémorera le roi-guerrier hindou Chhatrapati Shivaji.

Les nationalistes et l'histoire de l'indépendance

La taille de ces statues et le choix des personnages qu'elles représentent - deux figures historiques célébrées par les nationalistes hindous - ne sont pas anodins, alors que l'Inde entre en campagne électorale en vue des élections législatives de l'année prochaine.
 
Le Bharatiya Janata Party (BJP), parti au pouvoir depuis 2014 à New Delhi, "s'approprie des icônes depuis quelque temps", indiquait récemment à l'AFP Sudha Pai du Indian Council of Social Science Research.
 
Les nationalistes hindous considèrent que l'Histoire a injustement oublié Patel au profit de Jawaharlal Nehru, premier chef de gouvernement du pays et figure tutélaire du parti du Congrès, formation actuellement dans l'opposition.
 
"Patel a été utilisé pour effacer l'héritage de Nehru. Le BJP veut changer la façon dont l'Histoire est perçue et montrer que la droite était tout aussi importante dans la lutte de l'Inde pour la liberté" contre le colon britannique, analyse Sudha Pai.

Un avenir touristique incertain

Narendra Modi a affirmé que la statue de Patel, "l'homme de fer" qui a négocié le ralliement d'États princiers à la jeune nation indépendante, attirera des "hordes" de touristes. Ses détracteurs pointent cependant du doigt l'isolement du lieu - la grande ville la plus proche, Vadodara, se trouve à 100 kilomètres - l'absence de trains et d'hôtels dans cette région rurale reculée.
 
Les réservations sont ouvertes sur internet pour visiter le monument. Un ticket de 350 roupies (4,1 euros) donne notamment accès à un pont d'observation dans le corps de la statue.
 
La plus haute statue du monde était jusqu'ici le Bouddha du temple de la Source, dans le centre de la Chine, qui mesure en elle-même 128 mètres, selon le livre Guinness des records, contre 157 pour le Patel indien (chiffres hors piédestaux).
 
Vous êtes à nouveau en ligne