Il y a trente ans, le procès Barbie

France 3

C'est un procès qui a marqué la société française. Pour la première fois, les films des 37 audiences de l'ancien chef de la Gestapo en France pendant la Seconde Guerre mondiale sont rendus publics.

Le procès historique de Klaus Barbie, accusé de crimes contre l'humanité après avoir été à la tête de la Gestapo de Lyon durant la Seconde Guerre mondiale, a été le premier procès de cette ampleur à être entièrement filmé. C'est dans le cadre d'une exposition au Mémorial de la Shoah, à Paris, que les images de ces audiences sont visibles pour le public.

Une traque de douze ans

157 heures de débats ont ainsi été enregistrées et sont diffusées sur des écrans installés à plusieurs endroits de l'exposition. "C'est aussi une manière de se souvenir des paroles prononcées", nous dit Dominique Missika, commissaire de l'exposition. La traque de Klaus Barbie par Beate et Serge Klarsfeld avait duré douze ans et contribué à acquérir des preuves décisives pour l'accusation, notamment au sujet de la rafle de 44 enfants juifs dans une colonie de vacances.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne