Histoire : que reste-t-il de la ligne Maginot ?

FRANCE 3

Le 19/20 nous emmène dans les entrailles des fortifications qui ont servi à protéger les frontières françaises à l'est dans les années 1930. Les bunkers en béton cachaient des villes souterraines.

Elle a longtemps incarné la défaite de 1940. Conçue dans les années 1920 par le ministre de la Guerre André Maginot, la ligne éponyme était un fleuron de l'armée française. Que reste-t-il de la fameuse ligne Maginot ? Cette ligne de défense était quasiment invisible en surface. Elle avait pour mission d'être une barrière infranchissable du Luxembourg à la Suisse et même jusqu'aux Alpes.

Une ville souterraine

Construit en 1929 à l'est de Thionville (Moselle), Hackenberg est le plus gros ouvrage de la ligne Maginot. Sous une température constante de 12°C, c'est à 30 mètres sous terre que nous découvrons un dédale de galeries pour tenir un siège de trois mois. Une véritable ville souterraine à la pointe de la technologie pour subvenir à tous les besoins. Cédés par l'armée aux communes, les étangs de la ligne Maginot font le bonheur des pêcheurs français et allemands.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne