Fortune à bord : chronique de la Jeanne-Elisabeth

La Jeanne-Elisabeth fait naufrage au 18e siècle sur le littoral héraultais. L'épave sera découverte en 2006 avec à son bord un véritable trésor, en partie pillé. L'exposition "Fortune à Bord" nous raconte son épopée au musée d'Agde jusqu'au 20 septembre 2020. 


Parti vers Marseille en 1755, la Jeanne-Elisabeth un voilier de commerce suédois de 25 mètres de long, coule au large de la plage de Maguelone. La tempête est en cause. A son bord, 21 passagers et 24 360 pièces d'argent frappées du sceau de la couronne espagnole. 

En 2006, des plongeurs découvrent l'épave qui sera en partie pillée. 20 000 pièces d'argent sont dérobées. Le DRASSM met un terme aux infractions sur le site et commence la fouille archéologique de l’épave en 2008. La dernière campagne s’achève en 2019. 342 objets sont remontés à la surface. 

264 ans après son naufrage, son trésor est enfin dévoilé.

L'exposition "Fortune à bord !" propose un retour sur 12 années de fouille et d'étude du site de la Jeanne-Elisabeth. A découvrir au musée de l'éphèbe et d'archéologie sous-marine d'Agde jusqu'au 20 septembre 2020. 

Vous êtes à nouveau en ligne