Elie Wiesel, le "Messager de l'humanité", est mort

France 3

Les obsèques d'Elie Wiesel, décédé vendredi, ont eu lieu à New York ce dimanche 3 juillet. Rescapé des camps nazis, il avait mené des études à Paris avant de devenir écrivain puis prix Nobel de la paix.

Il avait mis la mémoire au centre de sa vie. Au moment de son retour à la terre, les hommages abondent du monde entier pour ne pas oublier Elie Wiesel ni son combat défendu toute sa vie. Le juif hongrois Elie Wiesel a 15 ans quand il est déporté à Auschwitz. À la Libération, il sort vivant du camp de Buchenwald à 17 ans. Il décide alors de consacrer sa vie à ce qu'il a enduré, témoigner de ce qu'il a vu et intervenir partout où un être humain serait persécuté.

Prix Nobel en 1986

Après des études à Paris, il débute cette vie de combat en écrivant, en voyageant et en racontant sans cesse ce qu'il a vécu, notamment avec le livre La Nuit, vendu à plusieurs millions d'exemplaires. Il reçoit le prix Nobel de la paix en 1986 et décroche le surnom de "Messager de l'humanité". Après 70 années d'effort, la lutte d'Elie Wiesel s'est interrompue vendredi à 87 ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne