D-Day : quand l'Angleterre servait de camp de retranchement aux alliés

France 3

La Perfide Albion a été le lieu stratégique où toutes les troupes alliées se sont préparées en vue de la grande offensive sur l'Europe via la Normandie.

Les alliés commémorent mercredi 5 et jeudi 6 juin les 75 ans du Débarquement. Une opération Neptune historique, avec sans doute la plus grande armada de tous les temps déployée depuis l'Angleterre sur les plages de Normandie. 6 000 navires et plus de 155 000 hommes ont été mobilisés depuis l'Angleterre transformée en énorme camp retranché dès le début de l'année 1944. Plus de trois millions de soldats de plusieurs nationalités se sont côtoyés en préparation du débarquement du 6 juin.

Des côtes interdites au public

Côté américain, 800 000 soldats sont envoyés en Grande-Bretagne en janvier 1944, ils seront plus d'un million quelques semaines plus tard. Au printemps, le calendrier s'accélère avec une bande côtière complètement interdite aux civils en avril. Les exercices d'entraînement s'intensifient, et dès le 26 mai, les troupes sont confinées dans les camps en prévision de la grande opération finale. Pendant tout ce temps, le secret du D-Day a été gardé soigneusement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne