Chemin de traverse : le château de Chateaubriand

FRANCE 2

En Bretagne, à Combourg (Ille-et-Vilaine), le château de l'écrivain Chateaubiand traîne une légende tenace : il serait hanté par un fantôme à la jambe de bois.

Sa façade austère et ses hautes murailles de granit évoquent les guerres du Moyen-Age. Pourtant, ouvrir les portes du château de Combourg (Ille-et-Vilane), c'est marcher dans les pas du plus romantique des écrivains français, François-René de Chateaubriand. De ses souvenirs d'enfance ici restent les premières pages des Mémoires d'outre-tombe.

Le comte de Combourg et sa jambe de bois

L'écrivain arrive en 1770. Son père, taciturne et autoritaire l'installe en haut d'un donjon, dans une pièce lugubre. Avant de dormir, il est chargé par sa mère de chasser les fantômes qui selon la légende hantent le château. "Les gens étaient persuadés qu'un certain comte de Combourg, à jambe de bois, mort depuis trois siècles, apparaissait à certaines époques dans l'escalier de la tourelle", assure Florence Leray, guide du château de Combourg. L'histoire est devenue la légende du château.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne