Bombardement d'Hiroshima et de Nagasaki : "75 ans plus tard, il est toujours nécessaire de rappeler que cela a bien existé", explique l'auteur Laurent-Frédéric Bollée

Hiroshima quelques jours après l\'explosion de la bombe atomique le 6 août 1945.
Hiroshima quelques jours après l'explosion de la bombe atomique le 6 août 1945. (KEYSTONE PICTURES USA / ZUMAPRESS / MAXPPP)

Le Japon commémore dimanche les 75 ans de la première attaque nucléaire de l'histoire. Le 6 août 1945, les Etats-Unis lançaient la première bombe atomique sur la ville japonaise d'Hiroshima.

Il y a 75 ans, le 6 août 1945, avait lieu la première attaque nucléaire de l'histoire à Hiroshima, au Japon. Le 9 août 1945, c'est au tour de la ville de Nagasaki d'être bombardée. Au total, près de 200 000 personnes sont tuées. Dans la bande dessinée, La Bombe (parue chez Glénat) Laurent-Frédéric Bollée, journaliste, scénariste, co-auteur avec Alcante et Denis Rodier raconte l'histoire de la bombe atomique. "75 ans plus tard, il est toujours nécessaire de rappeler que cela a bien existé", a déclaré sur franceinfo Laurent-Frédéric Bollée.

franceinfo : Selon vous, 75 ans après que reste-t-il dans les mémoires de ces deux jours de désolation ?

Laurent-Frédéric Bollée : Il reste un souvenir qui fait à tout jamais entrer l'humanité dans une nouvelle ère. Ces deux jours ont teinté l'histoire de l'humanité en rouge ou en noir. Et, 75 ans plus tard, il est toujours nécessaire de rappeler que cela a bien existé, comment c'est arrivé et pourquoi. Le 6 août 1945, c'est une des journées les plus importantes de l'histoire de l'humanité.

Dans votre ouvrage, vous suivez le parcours des scientifiques qui ont conduit à la création de la bombe atomique et après à son contrôle. Que pensez-vous de l'histoire de la bombe ?

Cette histoire est totalement paradoxale. Notre livre fait état de ce qui a été pendant trois, quatre ans, une course à la bombe avec des motifs qui semblaient légitimes à l'époque et qui en les exposant maintenant semblent légitimes. À savoir qu'il fallait absolument que l'Allemagne ne possèdent pas l'arme atomique, sinon son utilisation aurait été pire. Ce sont les Américains qui ont tout fait pour la développer en premier mais au fur et à mesure de cette conquête technologique se sont développées des idées qui ont fait qu'on allait vers une catastrophe, une utilisation qui poserait question. Il y a des pétitions, des cas de conscience, des débats sans fin, et les Américains ont employé ces bombes.

Vous suivez plusieurs scientifiques dans votre BD. Comment expliquez-vous qu'ils n'ont pas évité une telle catastrophe ?

Pourquoi les Etats-Unis ont utilisé les bombes ? Il y a plein de raisons. On peut dire que globalement le Japon avait déjà perdu la guerre ou allait la perdre. Donc, l'excuse des Américains de dire que cela a fait arrêter la guerre et éviter des millions de mort supplémentaires, mais on peut vraiment la nuancer. Après avoir investi des milliards de dollars dans une technologie nouvelle, superpuissante et construit des usines équivalentes à des villes, il est difficile à concevoir qu'on ait conçu un objet juste pour le regarder. Avoir fait tout ça pour rien, non. Donc, les Américains l'ont utilisée et c'était aussi l'occasion de montrer à l'URSS qu'on était devenu les maîtres du monde.

Vous êtes à nouveau en ligne