Avant Mai-68, la jeunesse s'ennuyait et commence à se rebeller

France 3

Mai-68 est le symbole de la métamorphose de la France. Mais ce mouvement a été amorcé quelques années plus tôt avec l'explosion du rock et les premières crises d'adolescence des jeunes.

La métamorphose s'opère dans les années 60. Peu à peu, la jeunesse s'émancipe et remet en cause les codes des parents. Le 22 juin 1963, l'émission d'Europe 1 Salut les Copains invite les auditeurs à un concert surprise place de la Nation à Paris. Un concert gratuit en plein air, c'est inédit. Le lendemain, le concert fait scandale. Seule l'émission de télévision Age tendre et tête de bois ose donner la parole aux amateurs de musique yéyé.

Besoin de se défouler

C'est plutôt dans le sillage des rockeurs les plus durs que les débordements sont fréquents. Ils ont besoin d'en découdre dans une société bien corsetée où règne souvent l'ennui. Partout, le moindre local accueille son petit orchestre de rock. Les routards, les beatniks se regroupent à Paris au Quartier latin vers 1967. "Les temps changent", parole prémonitoire d'Hugues Aufray. Un an plus tard, le 3 mai 1968 marque le début des lancers de pavés, loin des gentils yéyés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne