Amoco Cadiz : un drame ancré dans les côtes bretonnes

Le 16 mars 1978, le pétrolier l'Amoco Cadiz s'échoue au large de Portsall et les images de ces oiseaux englués dans l'impressionnante marée noire restent dans les mémoires. Quarante ans après, cette catastrophe a permis une prise de conscience.

Le 16 mars 1978 à 21 heures 39, l'Amoco Cadiz, un pétrolier géant, s'échoue sur les rochers de Portsall, dans le Finistère. Quelques instants plus tard, 227 000 tonnes de fuel s'échappent des entrailles du navire. La France connaît l'une des pires marées noires de son histoire. Près de 400 kilomètres de côtes sont souillés.

Souvenir douloureux

La population est sous le choc et au lendemain de la catastrophe, tout le pays se mobilise pour nettoyer les côtes. Les dégâts écologiques sont immenses et 220 000 tonnes d'animaux morts sont ramassées. Aujourd'hui, la marée noire reste un souvenir douloureux pour toute la région. L'épave de l'Amoco Cadiz repose à trente mètres de fond. Depuis la catastrophe, les super tankers ne longent plus les côtes finistériennes. Malgré cela, la Bretagne a connu trois autres marées noires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne