Ain : l'hommage de lycéens à des enfants déportés en 1944

FRANCE 3

Dans le cadre de la journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l'humanité, des lycéens ont rendu, à la Maison d'Izieu, (Ain) un très bel hommage aux 44 enfants juifs déportés en 1944.

Les noms des enfants juifs exterminés en 1944 ont été cités un à un pendant une cérémonie émouvante à la Maison d'Izieu (Ain), mémorial des enfants juifs exterminés, dimanche 27 janvier, journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l'humanité. À la Maison d'Izieu, ils étaient 44 enfants, ils avaient entre 4 et 17 ans et leur arrestation avait été ordonnée par Klaus Barbie. "Je pense que ça se transmet de génération en génération ce devoir de mémoire", explique une élève de terminale. Ne pas oublier ce douloureux passé en mémoire des victimes de l'Holocauste, mais aussi éviter et dénoncer tous les crimes contre l'humanité.

Faire parler les jeunes de divers pays

Les lycéens de la cité scolaire internationale de Lyon ont parlé, dans leur langue, de la Chine sous occupation japonaise, du Laos, de Rohingyas et pas besoin de traduction, l'émotion est universelle. "C'est une journée qui a été créée sous les auspices de l'ONU et il nous a paru intéressant d'aller jusqu'au bout de la démarche, de faire parler des jeunes de divers pays", explique Dominique Vidaud, directeur de la Maison d'Izieu. Les enseignants en sont persuadés, c'est par l'école que se poursuit le devoir de mémoire et de prévention. Pour renforcer la réflexion et la formation des enseignants, une convention a été signée avec les trois académies de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne