Voile : les gabiers de "L’Hermione" bouclent les derniers préparatifs avant de mettre le cap au sud

Comme en 2015, le commandant Yann Cariou sera au gouvernail, secondé par 350 gabiers qui se relaieront à bord. 
Comme en 2015, le commandant Yann Cariou sera au gouvernail, secondé par 350 gabiers qui se relaieront à bord.  (BENJAMIN MATHIEU / RADIO FRANCE)

La réplique de la fameuse frégate de La Fayette prend mercredi pour la quatrième fois le large et met le cap sur la Méditerranée. Franceinfo a suivi les derniers préparatifs avec ses matelots.

Sur le pont de L'Hermione, c'est l'effervescence : les 80 membres de l'équipage révisent les manœuvres. La réplique de la fameuse frégate de La Fayette met, mercredi, le cap au sud, direction la Méditerranée, pour son quatrième voyage. Après celui vers la côte Est des États-Unis, sur les traces du célèbre marquis en 2015, L’Hermione prend la mer pour un périple francophone de 4 mois auxquels vont participer 350 "gabiers", comme on les appelle.

Soulo a été sélectionné par l\'Organisation internationale de la Fancophonie.
Soulo a été sélectionné par l'Organisation internationale de la Fancophonie. (BENJAMIN MATHIEU / RADIO FRANCE)

Dans la batterie, la cuisine des gabiers. On retrouve en plein déjeuner Soulo, un jeune Malien. "Ça fait marrer tout le monde, ici, 'Soulo' dans un bateau", explique-t-il, hilare. Ce journaliste de 27 ans embarque pour la première fois de sa vie sur un bateau. Au programme, 17 jours de mer, de La Rochelle à Tanger, première étape de la frégate. "Je n'ai jamais navigué sur la mer, je ne suis d'ailleurs jamais monté sur un bateau", poursuit Soulo.

La liberté "tout court"

Il ne sait pas bien ce que peut bien être le mal de mer, qu'il s'imagine assez mal. Il fait partie des matelots sélectionnés pour y représenter la francophonie. "Paré", "choquer"... : il maîtrise maintenant le vocabulaire. Après le passage du Golfe de Gascogne, L'Hermione passera le détroit de Gibraltar. "C'est un bateau qui représente la liberté des peuples, la liberté d'opinion, la liberté... tout court !", philosophe Soulo.

Comme en 2015, le commandant Yann Cariou sera au gouvernail, secondé par les gabiers qui se relaieront à bord. Ces marins, dont seulement quinze professionnels, sont issus de 34 pays de l'Organisation mondiale de la francophonie, partenaire de la traversée.

Voile : les gabiers de l’Hermione bouclent les derniers préparatifs avant de mettre le cap au sud - reportage Benjamin Mathieu
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne