Gustave Eiffel : du viaduc de Garabit à la statue de la Liberté, l'empreinte d'un génial visionnaire

La Tour Eiffel va fêter ses 130 ans ce week-end. Ce monument, devenu l’emblème de Paris et de la France dans le monde, est né sous le crayon d'un ingénieur génial qui, entre viaducs et ponts, a légué bien d'autres prouesses technologiques en France mais aussi à l'étranger.

Ici on est bien loin du Champ de Mars. A Ruynes-en-Margeride, au coeur du Cantal, un pont métallique rouge carmin relie les deux rives des gorges de la Truyère.

Le Cantal, le Vietnam, le Portugal et New York

560 mètres de long, 120 mètres de haut, les 3000 tonnes du viaduc de Garabit semblent être en apesanteur. Son arche n'est pas sans rappeler l'une de celles de la Tour Eiffel, et pour cause ! Le viaduc porte la même signature que la Dame de fer parisienne. Sa construction, achevée en 1884 (cinq ans avant la Tour) aura duré quatre ans. A l'époque c'était le plus haut viaduc du monde. Pour l'ériger, Gustave Eiffel a dû tenir compte des vents forts qui soufflent sur les gorges.

Cette structure qu'on pourrait qualifier d'arachnéenne et qui permet la libre circulation du vent, c'est vraiment ce qui va permettre d'avoir des viaducs résitants.

Patricia Rochès
Historienne

Reportage : M. Buisson, M. Hauville, H. Pozzo, T. Guery, L. Harper, O. Dumont, F. Goncalves, E. Fromentin

Le viaduc de Garabit a révolutionné la circulation car il a permis de relier pour la première fois le Massif Central à Paris. Aujourd'hui encore, les voyageurs qui l'empruntent connaissent le grand frisson.

Ces ponts métalliques qui portent son sceau, Gustave Eiffel va en construire un peu partout dans le monde, du Portugal (le pont Maria Pia à Porto) au Vietnam (sur la rivière des parfums à Hué). Mais ses fameuses structures métalliques, on va aussi les retrouver à la gare de Budapest ou, plus discrètement, à New York. Elles vont servir d'ossature à la statue de la Liberté.

Un maître de l'aérodynamique

L'ingénieur a le vent en poupe jusqu'au moment du scandale de Panama dans lequel il va laisser une partie de sa fortune. Même s'il est innocenté, l'ingénieur se retire des affaires et va se réfugier dans son laboratoire du 16e arrondissement de Paris. Là, il construit la plus grande soufflerie du monde pour y mener des travaux sur la chute libre.
 

Ces essais ont fait mouche dans la tête de personnes qui commencent à développer les avions et qui ont besoin de comprendre pourquoi et comment un avion va voler.

Benoit Blanchard
Directeur du laboratoire aérodynamique Eiffel

Gustave Eiffel va mener sans relâche ses recherches dans cette voie au point de concevoir en 1917 un avion de chasse monoplan qu'il baptisera LE pour Laboratoire Eiffel. Un projet auquel mettra fin la mort du pilote du prototype en mars 1918. En 2019, le laboratoire Eiffel fonctionne toujours. Les ingénieurs y testent la résistance aux vents dans le domaine du bâtiment.

Ce qu'il reste d'Eiffel

Mais c'est bien la Tour Eiffel qui reste le monument le plus célèbre du génial ingénieur. Son arrière-arrière-arrière petit-fils aime s'y rendre régulièrement et passer un moment au troisième étage dans l'ancien bureau de son ancêtre. En fait de bureau, il s'agissait d'un grand appartement de 100m2 qui servait de havre de repos à la famille. 

Ma grand-mère, quand elle était jeune, avait des problèmes d'asthme. Un docteur lui avait recommandé le bon air de l'altitude. Tous les jeudis après-midi elle montait ici pour profiter du bon air de Paris à 300 mètres".

Savin Yeatman-Eiffel
Descendant de Gustave Eiffel


Gustave Eiffel est mort le 27 décembre 1923 à Paris. Le pont sur le fleuve rouge au Vietnam a été détruit, celui sur le Douro à Porto a été désaffecté en 1991 après 114 ans de service ferroviaire. Abandonné en 2002, il a été repeint en 2009 et pourrait devenir une piste cyclable et piétonnière. A Bordeaux, il a fallu la mobilisation de l'Association des Descendants de Gustave Eiffel pour sauver le pont ferroviaire, dit passerelle Saint-Jean qui fait partie d'un plan de rénovation urbaine de la ville.


Vous êtes à nouveau en ligne