Découvrez le monastère de Saorge, fondé en 1633 pour remercier les Franciscains dans la lutte contre une épidémie de peste

Le monastère de Saorge (Alpes-Maritimes), ancien couvent des Franciscains 
Le monastère de Saorge (Alpes-Maritimes), ancien couvent des Franciscains  (FRANCOIS VIGNOLA / MAXPPP)

Fondé en 1633, le monastère est un cadeau de la commune de Saorge pour remercier les Franciscains de leur aide face à l'épidémie de peste. 

En 1630, une terrible épidémie de peste venue de Milan touche les habitants de la vallée de la Roya, proche de la frontière. Les frères franciscains installés dans la région sont appelés à l'aide pour faire face à la pandémie. En remerciement, ce magnifique monastère, aujourd'hui classé au centre des Monuments Nationaux, est construit. Une Histoire qui résonne avec l'actualité et qui est contée, avec beaucoup d'humour, lors de visites guidées tout l'été. 

"En 1630, l'épidémie de peste arrive de Milan. On parle aujourd'hui du Covid, c'est exactement la même histoire" explique Francesco Scarrone, agent du patrimoine, aux visiteurs du jour, forcément intrigués par cette résonance avec l'actualité. 

Passionné par son sujet, Francesco Scarrone rajoute de l'humour à son propos pour raconter cette épisode tragique de l'histoire de la région, fortement touchée par cette épidémie de peste. Et comment, à l'image des soignants d'aujourd'hui, les moines franciscains ont été accueillis en sauveurs et en héros. 

Mieux comprendre l'actualité

Cet été, les visites guidées dans le monastère prennent une tournure particulière. Jamais l'histoire du lieu n'avait autant résonné avec l'actualité. Les visiteurs sont encore plus à l'écoute que d'ordinaire "Quand on se retrouve dans ces situations, alors on la comprend, alors ça devient passionnant, alors on veut aller lire ou relire cette histoire, pour voir comment ont vécu ces générations précédentes les mêmes situations, même pires que les nôtres aujourd'hui" ajoute le guide. Deux visites guidées sont organisées quotidiennement dans ce lieu chargé d'histoire. 

Vous êtes à nouveau en ligne