Contournement routier de Beynac : la justice annule le projet controversé

france 2

La justice a annulé le projet de contournement de la ville de Beynac-et-Cazenac, en Dordogne. Le projet a déjà coûté plusieurs millions d'euros. De grandes piles de béton construites dans le lit de la Dordogne vont devoir être démolies.

Les piles de béton coulées dans la Dordogne devront être démolies. C'est ce que vient de décider la cour administrative d'appel de Bordeaux (Gironde), mardi 10 décembre, dans ce dossier vieux de 30 ans. 3 km de route, un tunnel et deux viaducs : cette rocade controversée devait permettre de contourner la forteresse de Beynac, à Beynac-et-Cazenac (Dordogne), un joyau du patrimoine local prisé des touristes en période estivale. Un projet à 32 millions d'euros voulu par le conseil départemental, aujourd'hui enjoint par la justice de détruire ce qu'il avait commencé.

Le département va se pourvoir en cassation

Dans ce village aux ruelles étroites, la sécurité routière était l'argument du département pour promouvoir la rocade. Les opposants, eux, dénonçaient une aberration écologique et esthétique dans la vallée de la Dordogne. Pour défendre son projet, à l'arrêt depuis un an, le département de la Dordogne entend se pourvoir en cassation devant le Conseil d'État. Avant que le dossier ne s'apaise, l'eau risque de couler encore longtemps sous les piles de ponts.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne