La Chapelle royale de Versailles en pleine restauration

La chapelle royale recouverte d\'une bâche en trompe-l\'oeil pendant les travaux
La chapelle royale recouverte d'une bâche en trompe-l'oeil pendant les travaux (JEAN-BAPTISTE QUENTIN / MAXPPP)

C’est l’extérieur du bâtiment qui doit être remis à neuf, la dernière et unique vraie grande rénovation a eu lieu au XIXe.

La chapelle palatiale du château de Versailles est actuellement en travaux, c'est la toiture et son ornementation compliquée qui sont au cœur du chantier, bâché pour l'occasion d'une toile reproduisant en trompe-l'œil l'intérieur de l'édifice. Un chantier d'envergure pour ce qui fut le dernier grand projet de Louis XIV.

Monument le plus élaboré et le plus abouti du palais, l'actuelle chapelle est loin d'être la première mais au gré des évolutions et des démolitions diverses et quasiment ininterrompues, Louis XIV aura plusieurs chapelles successives. 

Le chantier de la chapelle que l'on connaît, débute en 1687 et ne sera vraiment terminé (on suspend les travaux faute d'argent pour cause de guerre durant près de 10 ans) qu'en 1710, cinq ans avant la mort du souverain. L'intéressé aura suivi le chantier de très près. 


La dernière partie de la vie du roi, travaillé par la piété et les scrupules religieux, fait en effet de la chapelle une forme de projet idéal pour un monarque vieillissant et soucieux de faire son salut après la mort.

Depuis le règne du Roi-Soleil, la chapelle n'a que très peu changé et c'est un des rares témoins architecturaux du véritable palais de Louis XIV, largement transformé par ailleurs.

Dieu au-dessus du Roi

Le projet est signé de Jules-Hardouin Mansart, surintendant des bâtiments du roi. Sa particularité principale est qu’il dépasse très nettement le plan horizontal régulier du château (Dieu est au-dessus du roi…) Et encore le bâtiment était-il couronné à l’époque d’un lanternon de douze mètres de haut détruit en 1765 pour cause de vétusté.

Très inspiré par la Sainte-Chapelle de Paris, l’édifice étonne aussi à l’époque de sa construction par sa modernité et sa clarté intérieure. C’est un élément déterminant de la vie de la cour (la chapelle est voisine de l’appartement du roi) à une époque où la monarchie et l’église marchent main dans la main. Les offices religieux sont quotidiens et la chapelle est le théâtre de nombreuses cérémonies.

Feuilles d'or

Les travaux actuels doivent s’achever en 2020, ils prévoient une restauration complète de la toiture, d’une partie de la charpente et des abondantes sculptures qui ornent l’extérieur. A l’exemple de la Cour de marbre, on va redorer à la feuille les parties en plomb redonnant à l’édifice son apparence du début du XVIIIe tel que le Roi-Soleil lui-même pouvait le contempler de ses jardins.

Vous êtes à nouveau en ligne