Les Supercheries Littéraires

Chaque année des phénomènes littéraires font la une de la presse. Si certains sont de véritables nouveaux auteurs, d'autres en revanche ne sont que des mystifications. Le romancier Romain Gary a remporté ainsi en 1956 le prix Goncourt pour Les Racines du ciel ; 19 ans plus tard, il l'obtient de nouveau pour La Vie devant soi sous le pseudonyme d'Émile Ajar : la supercherie ne sera révélée qu'après la mort de l'écrivain en 1980. Ce dossier est consacré aux supercheries littéraires qui ont marqué le public et à la manière dont la vérité a fini par éclater au grand jour.
plus
plus