VIDEO. Dans les coulisses des Vieilles Charrues désertées

BRUT

Les Vieilles Charrues et de nombreux autres festivals sont annulées cet été, en raison du Covid-19. Mais concrètement, qu'est-ce que ça représente ?

Le festival des Vieilles Charrues aurait dû se dérouler cet été. Mais la crise du Covid-19 a obligé les organisateurs à reporter l'édition. "Le virus nous impose la distanciation sociale, nous ce qu'on essaie de faire et de notre mieux, c'est le rapprochement social", souligne Jérôme Tréhorel, le directeur général du festival. Pour lui, l'annulation de cette édition est en effet un véritable crève-cœur.

Des répercussions économiques importantes

Aussi, l'annulation de cette édition 2020 des Vieilles Charrues a d'importantes conséquences économiques, la structure des Vieilles Charrues étant 100 % associative. "Une année sans activité pour les Vieilles Charrues, eh bien c'est 1,7 million d'euros de pertes", détaille Jérôme Tréhorel. S'ajoutent à cela les nombreux salariés et intermittents qui n'ont pas pu travailler sur le festival. "Et puis, il y a les emplois indirects, qu'il y a en ville, que ce soit chez les différents commerçants, les boulangers, les fournisseurs qui vont augmenter leur masse salariale ou bien pour accueillir les festivaliers en ville, ou pour être en capacité de fournir ce dont le festival a besoin pour organiser l'événement", poursuit le directeur général.

À l'image des Vieilles Charrues, le festival Aucard à Tours a, lui aussi, été annulé, ont annoncé ses organisateurs ce 21 juillet.

Vous êtes à nouveau en ligne