VIDEO. "Goldman confidentiel" : quand la musique est simple

COMPLÉMENT D'ENQUÊTE/FRANCE 2

Au cœur d'un "Document de Complément d'enquête" le 16 novembre 2017, l'entreprise Jean-Jacques Goldman et ses millions (de disques vendus, d'euros encaissés). Des millions parfois facilement gagnés, en répétant une combinaison à succès. Dans cet extrait, l'humoriste-guitariste Serge Llado révèle le secret de quatre accords qui rapportent.

Serge Llado est la bête noire des compositeurs en mal d'imagination. L'humoriste s'est fait une spécialité de repérer les "chansons qui se ressemblent". Les mêmes accords finissant par générer à peu près les mêmes mélodies, et une mélodie simple ayant plus de chances d'être mémorisée, les tubes sont souvent basés sur les mêmes accords.

"Il y a quatre accords qui marchent partout, qui sont devenus un tube incontournable, et Goldman les a utilisés au moins deux fois, révèle-t-il. Alors que c'est quatre accords, tout simplement..."

Quatre accords qui valent de l'or

Dans cet extrait du film de Magali Serre "Goldman, confidentiel", à voir le jeudi 16 novembre 2017, le chansonnier empoigne sa guitare pour faire une petite démonstration. A l'écoute, ça sonne comme une évidence : "Les derniers seront les premiers / dans l'autre réalité" (une chanson interprétée par Céline Dion) et "Comme si je n'existais pas / elle est passée à côté de moi"... (le tube Aïcha, écrit par Goldman pour Khaled), mais… c'est la même chanson !

Jean-Jacques Goldman n'est pas le seul à les (et à se) répéter. Ces quatre accords sont à la base de la Femme libérée de Cookie Dingler, avec une petite rythmique reggae en plus. On les retrouve aussi chez Eagle-Eye Cherry et… au moins cinq fois chez Christophe Maé, révèle Serge Llado : "C'est vous dire si ça rapporte !"

A suivre dans "Complément d'enquête" le 16 novembre 2017.

Vous êtes à nouveau en ligne