VIDEO. Des milliers de Mexicains pleurent Juan Gabriel, l'idôle de la chanson latino

REUTERS

Les fans sont venus rendre un dernier hommage au palais des beaux-arts, dans le centre de Mexico, à "Juanga", 66 ans, mort d'un arrêt cardiaque.

Ils étaient plusieurs milliers, lundi 5 septembre, à venir lui rendre hommage dans le centre de Mexico. L'icône de la chanson de variété latino, Juan Gabriel, chanteur-compositeur mexicain auteur de près de 1 000 chansons avait touché des millions de gens avec ses ballades romantiques. Il est mort le 28 août à l'âge de 66 ans d'un arrêt cardiaque à Santa Monica en Californie, au surlendemain d'un concert devant 17 000 personnes.

L'annonce de la mort de celui qui avait été surnommé "Juanga" avait bouleversé les Mexicains et une grande partie des latino-américains qui l'adulaient comme le raconte BBC News (en anglais). Couvert de nombreuses distinctions dont un Latin Grammy en 2009, Gabriel possédait son étoile sur le "Walk of fame", le boulevard des célébrités à Hollywood. Il avait vendu plusieurs dizaines de millions d'albums.

Les cendres exposées dans le centre de Mexico

Bravant le froid et la pluie, plusieurs milliers de fans du "divo" se sont massés aux abords du palais des beaux-arts, dans le centre de Mexico, où ses cendres sont exposées. Un orchestre mariachi entonne ses plus grands succès.

Le convoi transportant les cendres du chanteur avait traversé un peu plus tôt la mégapole, escorté par la police, après être arrivé par avion de Ciudad Juarez (Nord), à la frontière américaine.

Parmi ses succès notables se distinguaient Hasta que te conoci (Jusqu'au jour où je t'ai rencontré), Si fue (Ce fut ainsi) et son premier tube No tengo dinero (Je n'ai pas d'argent).

Vous êtes à nouveau en ligne