"Cela représente la réalité de la profession" : aux Victoires de la musique classique, toujours très peu de femmes

Le violoniste Renaud Capuçon se se produira lors de la cérémonie.
Le violoniste Renaud Capuçon se se produira lors de la cérémonie. (FRANK PERRY / AFP)

Retransmises mercredi soir sur France Musique et France 3, les Victoires de la musique classique ne verront que très peu de femmes concourir : parmi les nommés, ni instrumentiste, ni compositrice.

Les 26e Victoires de la musique classique, retransmises en direct mercredi 13 février en direct sur France Musique à la radio et France 3 à la télévision, verront se produire sur la scène de la Seine musicale, à Boulogne-Billancourt, les plus grandes stars du genre, comme le pianiste chinois Lang Lang ou le violoniste Renaud Capuçon.

Ni compositrice ni instrumentiste parmi les nommés

Des artistes masculins, pour l’essentiel : sur les six Victoires remises pendant la soirée, trois d’entre elles, soit la moitié, ne comptent aucune femme parmi les nommés. On n’y trouvera ainsi aucune compositrice, ni aucune instrumentiste, tant chez les confirmés que chez les révélations.

Une situation que regrette la directrice artistique des Victoires Béatrice Leclerc, laquelle rejette en même temps toute responsabilité : "Je crois, explique-t-elle, que cela représente un petit peu ce qui se passe dans la réalité de la profession."

Sur 300 instrumentistes des catégories confirmées, il y a à peine 30% de femmes. En revanche, pour la catégorie des artistes lyriques, sur 150 artistes présentés, plus de la moitié sont des femmes.Béatrice Leclercà franceinfo

Dès l'année prochaine, les Victoires de la musique classique mettront en place un collège de votants paritaire pour faire émerger des compositrices. Les Victoires de la musique seront, elles, en revanche, présentées pour la première fois par un duo de femmes, les journalistes Judith Chaine et Leïla Kaddour-Boudadi.

Vous êtes à nouveau en ligne