Tracteurs, poules, cigales... Le festival de piano de La Roque-d’Anthéron garde son âme malgré sa notoriété

Au festival de La Roque-d\'Anthéron, les pianos arrivent par tracteurs. Ici, en juillet 2017.
Au festival de La Roque-d'Anthéron, les pianos arrivent par tracteurs. Ici, en juillet 2017. (JEAN-BAPTISTE URBAIN / RADIO FRANCE)

80 000 spectateurs viennent chaque année écouter les plus grands solistes du monde entier au festival de piano de La Roque-d’Anthéron, dans les Bouches-du-Rhône. L'événement a toujours le côté artisanal de ses débuts il y a 37 ans.

C'est un festival d'irréductibles. Dans les Bouches-du-Rhône, la commune de La Roque-d’Anthéron, 5 500 habitants, organise chaque été le plus célèbre festival de piano au monde. Il se tient, cette année, du 21 juillet au 19 août. Malgré son succès, l'événement garde un aspect artisanal.

Piano classique, jazz, clavecin... et chants des cigales. Depuis 37 ans, les plus grands solistes se produisent ici, essentiellement sur des scènes à ciel ouvert, devant 80 000 spectateurs.

Le festival de piano de la Roque-d'Anthéron a su garder un côté artisanal : le reportage de Jean-Baptiste Urbain
--'--
--'--

Au festival international de piano de La Roque-d'Anthéron, les pianos sont rois mais ils sont apportés en tracteur jusqu'aux scènes. Denijis de Winter, leur accordeur, observe ce ballet d'un oeil inquiet. "Tout est au même niveau ici : la scène, mon atelier, les salles de répétition, les loges. Tout est au niveau de la remorque du tracteur, indique-t-il. C'est comme cela qu'on peut bouger les pianos facilement. Un jour, on a mis sept pianos sur la scène pour le choix du piano. C'est un petit événement tous les matins."

Dans le parc de Florans, au détour d'une allée de platanes dans une cabane en préfabriqué, le virtuose russe Boris Berezovski répète son concert du soir. "C'est fou, l'endroit est totalement inattendu et tous ceux qui aiment le piano viennent de tous les coins du monde, confie le musicien, séduit par l'esprit du lieu et qui revient chaque été à La Roque-d'Anthéron. C'est spécial. Je connais des gens qui viennent de Grèce, d'Espagne, de Norvège et même de Russie pour écouter du piano. Ça me plaît."

Dans le parc de Florans, en juillet 2017, pendant le festival de La Roque-d\'Anthéron, les pianistes répètent leurs concerts dans des cabanes en préfabriqué.
Dans le parc de Florans, en juillet 2017, pendant le festival de La Roque-d'Anthéron, les pianistes répètent leurs concerts dans des cabanes en préfabriqué. (JEAN-BAPTISTE URBAIN / RADIO FRANCE)

"Il y a ce côté amical, familial"

Comme une fourmillère, des dizaines de bénévoles s'activent. Marylène, la doyenne, est présente depuis le début du festival, en 1981. Aujourd'hui, elle est la nounou attitrée des artistes. Elle gère tout, des chemises à repasser aux en-cas en passant par les angoisses d'avant concert. "Le festival est resté avec un petit côté artisanal parce qu'on était tous des néophytes, on ne savait rien du tout d'une organisation de festival, se souvient la bénévole. Il y a ce côté amical, familial du festival de piano." Le festival a su si bien préserver son âme que des poules se baladent au milieu des mélomanes et des pianistes. "Celle-ci c'est Whitney. Il doit y avoir Cendrillon qui se promène quelque part, indique Marylène amusée. Ce sont un petit peu les mascottes du festival."

Pas de snobisme non plus chez les spectateurs. Ici, on vient écouter du piano en tee-shirts et bermudas. Quant aux billets, ils sont à 15 euros pour les concerts de 18h et gratuits pour les moins de 12 ans.

Le festival de La Roque-d’Anthéron, en juillet 2017.
Le festival de La Roque-d’Anthéron, en juillet 2017. (JEAN-BAPTISTE URBAIN / RADIO FRANCE)