EN IMAGES. Souvenirs de "Terre de Blues" à Marie-Galante avec Tiken Jah Fakoly, Lauryn Hill et Akiyo

Le festival "Terre de Blues" à Marie-Galante, la petite île du sud de la Guadeloupe chantée par Laurent Voulzy, fêtait cette année ses 20 ans. On y était !

De Tiken Jah Fakoly à Lauryn Hill en passant par Big Daddy Wilson ou les gouadeloupéens Akiyo, la température, est montée encore d’un cran au festival caribéen qui monte. Du 7 au 10 juin 2019, le public n’avait jamais été aussi nombreux, entre 15.000 et 20 000 personnes. Retour en images sur trois soirées de mixité musicales festives et chaleureuses, sur le très beau site muséal de l’habitation Murat. 

114
La star du reggae moderne, l'Ivoirien Tiken Jah Fakoly, en transe sur la scène du festival Terre de Blues. Voix engagée du continent africain, il a emporté la foule avec ses slogans et déclarations fracassantes sur la politique internationale. PHILIPPE TIROLIEN
214
"Je suis là pour donner à nos frères Antillais des nouvelles de l'Afrique" avait déclaré à la presse Tiken Jah Fakoly le matin du concert. On le voit ici avec son guitariste, lui aussi un vrai showman.  PHILIPPE TIROLIEN
314
Le public salue avec un coeur Tiken Jah Fakoly, l'un des beaux rendez-vous de ce week-end de Pentecôte. SOPHIE JOUVE/FRANCEINFOCulture
414
Le talentueux saxophoniste  Jacques Schwarz-Bart marie le jazz avec le gwoka de ses racines, une musique guadeloupéenne jouée notamment avec des tambours appelés Ka. Il est, comme toujours, entouré d'excellents musiciens : le fascinant pianiste Gregory Privat, le batteur Arnaud Dolmen, auxquels se sont joints le percussionniste Sonny Troupé et la chanteuse Malika Tirolien. PHILIPPE TIROLIEN
514
Un couple très attentif aux concerts qui s'enchaînent au rythme de trois par soirée. Ils étaient près de 20 000 durant le week-end. SOPHIE JOUVE/FRANCEINFO Culture
614
Une ambiance solaire et festive pour le collectif Majò O Ka, réuni pour rendre hommage au maître Ka guadeloupéen connu sous le nom de Vélo, décédé en 1984. PHILIPPE TIROLIEN
714
En fond de scène, la photo de Marcel Lollia, dit Vélo, joueur de tambour Ka, un instrument typiquement guadeloupéen. SOPHIE JOUVE/FRANCEINFO Culture
814
Les joueurs de tambour rendent un hommage vibrant à leur maître Vélo. PHILIPPE TIROLIEN
914
Un public encore plus nombreux que les autres années pour les 20 ans du festival Terre de Blues. SOPHIE JOUVE/FRANCEINFO Culture
1014
Les membres du groupe Akiyo, fervents disciples de Vélo, sont devenus le symbole de la musique engagée guadeloupéenne. A gauche le chanteur de gwoka, Fanswa Ladrezeau, repéré au télé-crochet The voice, chante l'âme créole. PHILIPPE TIROLIEN
1114
Le collectif Akiyo dénonce dans ses chansons la répression, le malaise social, le colonialisme, ou encore les guerres. PHILIPPE TIROLIEN
1214
Le bluesman Big Daddy Wilson. Depuis plus de 25 ans, l'Américain mélange blues, funk et soul avec chaleur et puissance. PHILIPPE TIROLIEN
1314
Une ambiance très à l'américaine pour Big Daddy Wilson, entouré de ses musiciens. SOPHIE JOUVE/FRANCEINFO Culture
1414
Ms. Laurynn Hill était la star de cette édition 2019 du festival Terre de Blues. La diva de la soul s’est fait attendre plus de deux heures lors de la dernière soirée dimanche 9 juin : balances interminables, petits caprices… Mais une fois sur scène, le public pourtant échauffé lui a tout pardonné. L’ex-chanteuse des Fugees, en tenue antillaise rétro, a comblé ses fans.  PHILIPPE TIROLIEN
Vous êtes à nouveau en ligne