Thom Yorke de Radiohead dévoile ses premières compositions classiques avec les soeurs Labèque

Thom Yorke de Radiohead arrive à la première du remake de \"Suspiria\" de Luca Guadagnino à la 75e Mostra de Venise, le 1er septembre 2018.
Thom Yorke de Radiohead arrive à la première du remake de "Suspiria" de Luca Guadagnino à la 75e Mostra de Venise, le 1er septembre 2018. (Dave Bedrosian / MaxPPP)

Thom Yorke était l'invité des soeurs Labèque dimanche 7 avril à la Philharmonie de Paris. Elles ont joué les premières compositions classiques du chanteur de Radiohead réunies sous le titre "Don't Fear The Light". Thom Yorke a également dévoilé un inédit, "Gawpers" et joué "Suspirium", composé pour la bande originale du récent remake du film "Suspiria" de Luca Guadagnino.

Les soeurs Labèque ont imaginé en 2013 la Minimalist Dream House pour les 50 ans du minimalisme. L'idée ? Innover et expérimenter avec de jeunes compositeurs venus de différents horizons. Ainsi, en 2013 à la Cité de la Musique, elles avaient interprété aussi bien des compositions de Sonic Youth que d'Eric Satie, d'Aphex Twin que de Philip Glass, de Radiohead que de John Cage.

Dimanche 7 avril, dans le cadre de cette nouvelle Minimalist Dream House, elles ont dédié la moitié du concert aux créations de Thom Yorke composées spécialement pour Katia et Marielle Labèque. Intitulées "Don't Fear The Light", il s'agit de pièces pour deux pianos, électronique et synthétiseur modulaire, longues au total d'une vingtaine de minutes. 

Thom Yorke a également interprété avec les deux pianistes une nouvelle chanson, baptisée "Gawpers", en clôture du concert.


Plus tôt, il avait joué "Suspirium", composé pour la bande originale du récent remake du film "Suspiria" de Luca Guadagnino.


Thom Yorke était également présent sur scène au côté des soeurs Labèque lundi 8 avril à l'Auditorium de Lyon. Mardi 9 avril il sont au Barbican Center de Londres et mercredi 10 avril à l’Elbphilharmonie de Hambourg.

Vous êtes à nouveau en ligne