Les héritiers de Prince publient un clip inédit pour l'enregistrement original de "Manic Monday"

Prince sur scène en 1986.
Prince sur scène en 1986. (NICK ELGAR / CORBIS HISTORICAL/GETTY IMAGES)

Le second album posthume de Prince est l'occasion d'exhumer des démos et des images inédites du musicien disparu prématurément en 2016.

Le second album posthume de Prince, Originals, composé des originaux de chansons que le Kid de Minneapolis avait écrites pour d'autres, est paru vendredi 21 juin. Les héritiers de Prince, qui ont exhumé ces démos en piochant dans ses foisonnantes archives, viennent de dévoiler la version originale de Manic Monday datée de 1984, qui devint l'année suivante l'un des plus gros tubes du groupe américain The Bangles.

Cette version est accompagnée d'un clip montrant des images inédites de Prince en train de danser dans son studio tout en tenant le micro, seul ou en compagnie de son groupe.



On peut se rendre compte que la chanson, composée à l'origine pour Apollonia 6, censée la chanter en duo avec Prince, avait fait l'objet de peu de changements dans la version des Bangles, groupe féminin américain emmené par Susannah Hoffs.

"Jusqu'à aujourd'hui, énormément de gens qui connaissent cette chanson et les Bangles ne font pas la connection avec Prince", s'étonne Susannah Hoffs dans Rolling Stone (en anglais). "Cela m'étonne toujours car je pensais que tout le monde savait qu'elle (la chanson Manic Monday) était de Prince. Mais il avait utilisé le pseudo de Christopher plutôt que son nom. Il y a une immense générosité là-dedans."

A cette époque, au mitan des années 80, Prince était dans une forme créative étourdissante. Il composait à tour de bras, pour lui - Purple Rain sort en juin 1984 - mais aussi pour une noria de groupes satellites, notamment The Time, The Family, Sheila E, Vanity 6 ou Apollonia 6. 

Dans l'album Originals, on découvre ainsi la démo du hit de 1984 The Glamorous Lifeofferte à Sheila E. mais aussi celle de Sex Shooter composée pour Apollonia 6 et celle de Jungle Love, l'inusable hit funk de The Time. (voir la tracklist complète)

Vous êtes à nouveau en ligne