Culte : Bob Dylan, chapeau bas !

France 2

La légende Bob Dylan fait son retour avec son 39e album, sorti vendredi 19 juin. Au-delà du mythe et du son, ce sont les mots choisis qui attirent l’attention. Quel regard le prix Nobel de littérature 2016 porte-t-il sur notre époque ? Sans surprise, il est sombre.

Huit ans d’absence et une bande-annonce plutôt qu’un clip pour son nouvel album… Bob Dylan est toujours là où on ne l’attend pas. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il n’abuse pas de son image. Bob Dylan, c’est un mythe un peu malgré lui, un artiste qui a souffert de malentendus. Aimer sa musique, c’est aussi aimer une poésie parfois désabusée, récompensée par les plus hautes distinctions. On peut dire qu’on est un mythe quand sa maison d’enfance devient un pèlerinage, que son nom est gravé dans le sol, jusqu’aux plaques d'égouts.

Un poète incompris

On peut encore dire qu’on est un mythe quand autant de tubes se retrouvent dans l’histoire de la musique. Mais être un mythe n’empêche pas d’être un incompris. Porte-parole d’une génération, Bob Dylan s’est toujours défendu de tenir ce rôle. Il était incompris, encore, quand il troque la guitare sèche pour la guitare électrique. Certains fans se braquent. Si d’aucuns ont pu critiquer sa musique, personne ne saurait donner des leçons au poète. Prix Nobel de littérature en 2016, sa plume reçoit les plus beaux honneurs. Aussi rare en interviews qu’en cérémonies, on pourrait lui décerner le premier prix de la pudeur. À 79 ans, Bob Dylan n’a pas encore tout dit. La pandémie mondiale ou le racisme en Amérique pourraient l’inspirer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne