Cali, The Hyènes... Carton plein pour le concert de soutien aux salariés de l'usine Ford de Blanquefort

(France 3)

Le concert organisé à Bordeaux contre la fermeture de Ford à Blanquefort a été couronné de succès. Tous les billets ont été vendus, 1095 au total. Les artistes, avec Cali en tête d'affiche, comme le public, ont dansé et chanté pour exprimer leur solidarité aux 850 salariés. L'usine est condamnée à la fermeture après le rejet de l'offre de reprise par le constructeur automobile américain.

Du rock, de la sueur et de la solidarité. A la salle des fêtes de Bordeaux Grand Parc, le concert de samedi soir le 2 mars restera dans les mémoires. Sur scène, les artistes se sont succédé et ont donné de la voix pour appeler à "la résistance" contre la fermeture de l'usine Ford. 

Reportage : G. Bernard / D. Bonnet / B. Chague

Cali et The Hyènes font de la résistance

De nombreux artistes engagés ont répondu présent. Tête d'affiche de la soirée : Cali, entouré des Hyènes, le groupe de Denis Barthe. Il y avait aussi les Hurlements d'Léo, Balbino Medellin ou encore Giorgia Sinicorni, réunis au son du rock pour une seule et même cause.

On fait la fête mais c'est surtout un concert de résistance. Le fait que la salle soit pleine veut dire des choses. Les gens ne sont pas là uniquement pour voir des artistes. Ils sont là pour dire non, on n'accepte pas ça.Cali

Un public engagé

Et c'est effectivement ce que l'on pouvait entendre dans le public. Certains spectateurs ont connu des plans sociaux, d'autres voulaient exprimer leur solidarité et apporter leur pierre à l'édifice en assistant au concert. Toutes les places étaient vendus 10 euros. Les recettes ont été reversées à l'association de défense des emplois Ford.

Une salle comble, des artistes engagés et un public enthousiaste, ce concert est un beau succès pour la CGT, organisatrice de la soirée.

Ce qu'on veut faire de cette soirée-là, c'est montrer la solidarité, c'est une histoire qui concerne tout le monde, et en même temps c'est un acte de résistance. On reste déterminés contre la fermeture de l'usine"

Philippe Poutou
Délégué CGT Ford Aquitaine Industries

L'objectif de la soirée est rempli, reste à présent à savoir ce que deviendra l'usine Ford de Blanquefort. Pour le moment son avenir reste sombre. 
Vous êtes à nouveau en ligne