Qui rappe aussi vite qu'Eminem ? Le rappeur lance le Godzilla Challenge sur les réseaux sociaux

Le rappeur américain Eminem au festival Lollapalooza de Chicago le 1er août 2014.
Le rappeur américain Eminem au festival Lollapalooza de Chicago le 1er août 2014. (STEVE C MITCHELL/AP/SIPA / AP)

Mis au défi d'être aussi véloces que lui, les admirateurs d'Eminem relèvent le challenge. 

Eminem a décidé de mettre ses fans au défi : qui est capable de rapper aussi rapidement que lui sur le titre Godzilla extrait de son dernier album Music to be murdered by ? Pour le savoir, il a lancé sur les réseaux sociaux le #GodzillaChallenge. 

Comme on peut le constater ci-dessous, l'impressionnant rimeur américain rappe à vitesse record. Genius a fait les comptes : 224 mots en 31 secondes sur la fin de Godzilla. Soit un peu plus de 11 syllabes par seconde. Un exploit !

Voir cette publication sur Instagram

“Fill ‘em with the venom and eliminate ‘em” @trillervids #GodzillaChallenge is on. Who can spit it? Reposting + got prizes for my favorites. Link in bio

Une publication partagée par Marshall Mathers (@eminem) le

Les fans relèvent le défi

Pour autant, cette vélocité ne semble pas impressionner certains de ses fans : beaucoup relèvent même le défi sans ciller, comme s'ils s'étaient entraînés toute leur vie !

Le rappeur de Detroit n'a pas précisé s'il désignerait un gagnant avec un trophée à la clé, mais il retweete en tout cas ses meilleurs challengers et c'est déjà énorme, sachant qu'Eminem revendique 23 millions d'abonnés rien que sur Twitter. Bref, si vous avez la langue bien pendue, c'est le moment de vous jeter à l'eau.

Voir cette publication sur Instagram

GODZILLA FAST RAP (lyrics below) i’ve always had a thing for learning fast raps since i was in high school cause it made my dad happy and i wanted to try this one out for him. not gonna be up for a long time but just to say that i’m able to do it #godzilla #godzillachallenge #eminem <-tryna see if i can get any sorta traction offa this shit Trigger happy, pack heat, but it's black ink Evil half of the Bad Meets Evil, that means take a back seat Take it back to Fat Beats with a maxi, single Look at my rap sheet, what attracts these people Is my gangster, bitch, like Apache with a catchy jingle I stack chips, you barely got a half-eaten Cheeto Fill 'em with the venom and eliminate 'em Other words, I Minute Maid 'em I don't want to hurt 'em, but I did 'em in a fit of rage I'm murderin' again, nobody will evade him Finna kill 'em and dump all the fuckin' bodies in the lake Obliterating everything, incinerate and renegade 'em And I make anybody who want it with the pen afraid But don't nobody want it, but they're gonna get it anyway 'Cause I'm beginnin' to feel like I'm mentally ill I'm Attila, kill or be killed, I'm a killer bee, the vanilla gorilla You're bringin' the killer within me out of me You don't want to be the enemy of the demon who went in me And be on the receiving end of me, what stupidity it'd be Every bit of me's the epitome of a spitter When I'm in the vicinity, motherfucker, you better duck Or you finna be dead the minute you run into me A hundred percent of you is a fifth of a percent of me I'm 'bout to fuckin' finish you bitch, I'm unfadable You wanna battle, I'm available, I'm blowin' up like an inflatable I'm undebatable, I'm unavoidable, I'm unevadable I'm on the toilet bowl, I got a trailer full of money and I'm paid in full I'm not afraid to pull the—

Une publication partagée par wanyae licerio (@wanlicerio) le

Même les bébés s'y mettent

Forcément, le #GodzillaChallenge donne lieu à pas mal de blagues. Celle-ci est notre préférée. "Eminem est bon mais écoutez ce gamin. Mettez un beat là-dessus et c'est platine."

Vous êtes à nouveau en ligne