A peine sorti, l'album surprise d'Eminem suscite déjà la controverse

Le rappeur américain Eminem au festival Bonnaroo le 9 juin 2018 (Tennessee, Etats-Unis).
Le rappeur américain Eminem au festival Bonnaroo le 9 juin 2018 (Tennessee, Etats-Unis). (C FLANIGAN / WIREIMAGE /GETTY)

Eminem a sorti dans la nuit de jeudi à vendredi un nouvel album, "Music To Be Murdered By", accompagné d'un clip critique des armes à feu. Mais une rime nichée au coeur de l'album est déjà très commentée.

Comme pour Kamikaze, son précédent album sorti en 2018, Eminem a publié par surprise son onzième album, dans la nuit de jeudi à vendredi. Entièrement produit par Dr Dre, Music To Be Murdered By comprend une liste d'invités longue comme le bras, avec notamment Ed Sheeran, Anderson .Paak, Black Thought des Roots, Young M.A., Q-Tip, Royce Da 5'9, Joell Ortiz et Juice WRLD.

Un clip militant contre les armes à feu

Pour accompagner la sortie de l'album, le rappeur de Detroit a publié un clip pour la ballade Darkness, qui brocarde les armes à feu. Dans la chanson, Eminem parle du point de vue d'un homme accablé par la solitude, au bord du suicide - "je ne veux plus être seul dans l'obscurité", demande-t-il.

Dans le clip, coincé dans une chambre d'hôtel avec des sédatifs et de la vodka,  il va finir par ouvrir le feu depuis sa fenêtre avant de retourner l'arme contre lui. Une référence explicite à la tuerie de Las Vegas de 2017, durant laquelle un homme armé avait ouvert le feu depuis la fenêtre de sa chambre d'hôtel sur les spectateurs du festival Route 91 Harvest Music, tuant 58 personnes, avant de se donner la mort.

Quand les tueries de masse cesseront-elles ? demande Eminem

A la fin du clip, qui se conclut sur un montage d'images de récentes tueries de masse aux Etats-Unis, un message s'affiche sur l'écran "Quand cela cessera-t-il ?" Quand suffisamment de gens s'en soucieront. Inscrivez-vous sur les listes électorales. Faites entendre votre voix et aidez à changer la loi sur les armes à feu en Amérique." La vidéo renvoie sur le lien d'inscription sur les listes électorales vote.gov mais aussi sur un nouveau site d'Eminem répertoriant des organisations militant contre les armes à feu, comme Sandy Hook Promise.

Une référence controversée à l'attentat de Manchester

Cette initiative a tout pour être applaudie. Sauf qu'Eminem a malheureusement trouvé le moyen, sur une autre chanson de l'album, de faire une boulette qui ne passe pas auprès de beaucoup.

Sur Unaccomodating (avec Young M.A. en featuring), le second titre de l'album, il fait une référence malheureuse à l'attentat suicide survenu le 22 mai 2017 à la sortie d'un concert d'Ariana Grande à Manchester, au cours duquel 22 personnes avaient perdu la vie.


"I'm contemplating yelling 'Bombs away' on the game/Like I'm outside of an Ariana Grande concert waiting", rappe Eminem, avant que ne résonne une détonation. Quelques heures après la sortie de l'album, les réseaux sociaux bruissaient de personnes choquées par cette rime jugée de mauvais goût.

"Le fait qu'Eminem fasse une plaisanterie au sujet de l'attaque de Manchester dans sa chanson me rend malade. (...)  Dégoûtant. Il faut vraiment être insensible pour dire un truc pareil", a écrit une fan d'Ariana Grande sur Twitter, résumant le sentiment général des détracteurs d'Eminem.

Le maire de Manchester lui même s'est ému de cette allusion. "C'est inutilement blessant et profondément irrespectueux pour les familles et ceux qui ont été affectés", a réagi le maire Andy Burnham auprès de la BBC.

Prenant la défense du rappeur, d'autres ont souligné qu'Eminem avait toujours fait dans la provocation et qu'il avait soutenu la campagne de 2017 en faveur des victimes de l'attentat de Manchester. Il avait aidé à récolter quelque 2 millions de livres (environ 2,5 millions d'euros à l'époque) et en avait été remercié par la municipalité de Manchester.

Clin d'oeil appuyé au "maître" Hitchcock

A noter que comme l'a indiqué Eminem lui même, son nouvel album se réfère à Alfred Hitchcock et à son unique album paru en 1958, dans lequel le génial maître du suspense distillait son humour macabre sur des instrumentaux d'easy listening.

Non content d'en reprendre le titre, Eminem reprend aussi l'idée de la photo, posant comme le cinéaste avec un flingue et une hache à la main (une autre version le montre une pelle à la main). On peut également entendre Hitchcock sur deux interludes, Alfred et Alfred (Outro).


Comme le remarque Variety, l'album se referme en outre comme celui de son modèle, sur cette tirade pince-sans-rire: “If you haven’t been murdered, I can only say better luck next time. If you have been, goodnight, wherever you are." (Si vous n'avez pas été assassiné, je ne peux que vous souhaiter bonne chance pour la prochaine fois. Si vous l'avez été, bonne nuit, où que vous soyez").

Vous êtes à nouveau en ligne