Le chanteur Prince est bien mort d'une overdose de médicaments opiacés

Le chanteur Prince lors de la finale de l\'émission \"American Idol\" au Kodak Theater d\'Hollywood (Californie, Etats-Unis), le 24 mai 2006.
Le chanteur Prince lors de la finale de l'émission "American Idol" au Kodak Theater d'Hollywood (Californie, Etats-Unis), le 24 mai 2006. (CHRIS PIZZELLO / REUTERS)

L'hypothèse d'un abus de ces médicaments anti-douleur avait été évoquée quelques heures après le décès de l'artiste, le 21 avril.

Le chanteur américain Prince est mort des suites d'une overdose de Fentanyl, un un puissant médicament d'opiacé, a révélé l'institut médicolégal du Minnesota, jeudi 2 juin. L'hypothèse d'un abus de ces anti-douleurs avait été évoquée quelques heures après le décès de l'artiste, le 21 avril dernier. L'institut médicolégal a conclu à un accident d'auto-médication, après avoir réalisé l'autopsie du chanteur.

Un médicament 50 à 100 fois plus fort que la morphine

Le Fentanyl est un médicament antidouleur considéré comme 50 à 100 fois plus puissant que la morphine, selon le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Il est le plus souvent utilisé pour des douleurs chroniques, en général dans les cas où les autres traitements antidouleur ne fonctionnent pas ou plus.

Prince avait appelé à son chevet un spécialiste californien des addictions, la veille de son décès. Dans l'impossibilité de se rendre immédiatement à Minneapolis, où se trouve la résidence de Paisley Park du chanteur, il avait dépêché son fils sur place. Ce dernier est arrivé sur place le 21 avril au matin et a découvert le corps de Prince dans un ascenceur.