VIDEO. David Gilmour, Bob Sinclar, Neil Young, Sting, Yuksek, James Blake : le meilleur du live streaming à la maison vu cette semaine

Le producteur et musicien rémois Yuksek chez lui en confinement en plein mix durant le Maison Tsugi Festival, mardi 7 avril 2020. 
Le producteur et musicien rémois Yuksek chez lui en confinement en plein mix durant le Maison Tsugi Festival, mardi 7 avril 2020.  (SAISIE ECRAN FACEBOOK MAISON TSUGI FESTIVAL)

David Gilmour a repris Leonard Cohen en famille, Bob Sinclar a consacré un mix à Prince, James Blake a repris Joy Division, Yuksek a livré un mix tropicalo-disco comme sur tapis volant... Voici six live stream à la maison qui ont retenu notre attention.

C'est une déferlante ininterrompue depuis le début du confinement : tous les musiciens, dans l'impossibilité de se produire en concert, y vont de leur petit live streaming à la maison. Y compris ceux qui n'avaient pas prévu de partir en tournée et ceux que l'on n'attendait plus, ou pas forcément dans cet exercice. Voici les six live stream ou clips maison que nous avons repéré pour vous cette semaine. Ce long week-end de Pâques devrait vous permettre de les apprécier.

Bob Sinclar mixe 100% Prince and Purple Music (60 mn)

Eh oui, Bob Sinclar, devenu l'anti-dépresseur musical par excellence en temps de confinement, tire encore son épingle du jeu cette semaine avec son mix euphorisant consacré entièrement à Prince et à sa galaxie. Pendant une heure, mardi 7 avril, vêtu d'une très chic veste rose, Bob Sinclar a offert depuis son studio parisien un set impeccable, avec un choix de titres princiers ni trop évidents ni trop obscurs. I Wanna Be Your Lover, Erotic City, Hot Thing, Raspberry Beret ou Girls & Boys, étaient entrecoupés de titres de Sheila E., de Chaka Khan ou de The Time, mais aussi d'une petite dédicace "à mon ami Sydney", en souvenir de ses premières amours hip-hop.



David Gilmour reprend Leonard Cohen en famille (10 mn)

Voilà une performance de confinement aussi insolite qu’inespérée. David Gilmour, le guitariste de Pink Floyd, a joué durant un live stream cette semaine en compagnie de son épouse, Polly Samson, autrice et parolière. Cette dernière publie ces jours-ci un nouveau roman, A Theatre For Dreamers, dans lequel il est question de Leonard Cohen et de sa muse Marianne. Au départ, la sortie du roman devait faire l’objet d’une soirée en public dans une salle londonienne durant laquelle David Gilmour avait prévu de jouer quelques reprises de Leonard Cohen.

Le confinement rendant cette soirée impossible, Polly Samson a décidé d’en faire un live stream familial mêlant lecture, dialogue avec le public et musique. David Gilmour a donc joué (à la guitare sèche) et chanté (de sa belle voix grave), Bird on a Wire (à 7’45 de la vidéo ci-dessous) et So Long Marianne (à 30’10) de Leonard Cohen, accompagné aux chœurs de sa fille Romany. Tout ceci dans un décor surprenant de café grec avec nappes à carreaux, chien et enfants dans le champ. Ce décor était censé évoquer l’île grecque d’Hydra où Leonard Cohen a rencontré sa muse Marianne et où ils vécurent plusieurs années dans les sixties.

James Blake en piano solo avec une reprise de Joy Division (60 mn)

Le musicien anglais a publié lundi 6 avril son second concert en direct sur Instagram en temps de confinement après la somptueuse session du 23 mars. À nouveau seul au piano, face caméra, depuis son domicile de Los Angeles, il était applaudi et abreuvé de thé par sa compagne Jamila Jameel avec un petit coucou de leur ami photographe Josh. James Blake a interprété plusieurs de ses chansons, comme I’ll Come TooRetrograde ou Swoon, dans des versions délicieusement nues où sa voix et les mélodies prenaient toute leur place.

Un set ponctué de trois reprises, une de Atmosphere de Joy Division comme il l’avait promis la fois précédente, ainsi que Georgia On My Mind de Ray Charles et The First Time I Ever Saw Your Face de Roberta Flack. James Blake a également livré un inédit, Say What You Will qu’il n’a joué jusqu’ici qu’en concert. Répondant à quelques questions des fans, il a indiqué travailler actuellement sur un prochain album, assurant l'avoir "presque terminé".

Yuksek livre un mix afro-latino-disco pour Maison Tsugi Festival (60 mn)

Le producteur d’électronique rémois Yuksek a livré mardi 7 avril pour le Maison Tsugi Festival un mix tropical disco, dans la lignée de son dernier album, Nosso Ritmo. Débuté avec des accents brésiliens (Setembro, Fatnotronic) et de l’afrobeat (Bosq of Whiskey Barons), ce mix solaire s’est poursuivi avec du disco plus franc du collier avant de digresser vers les rythmes modernes de Acid Arab et Rubin Steiner…

Le set était d’autant plus agréable à regarder que le musicien avait fait un bel effort de scénographie : derrière lui des images défilaient, psychédéliques ou cinématiques, alternant paysages urbains et sauvages, donnant à son sofa des airs de lit en mode tapis volant. Un vrai voyage.

Neil Young adapte un de ses titres pour la pandémie (4 mn)

Face à la pandémie de Covid-19, Neil Young ne s'est pas contenté de nous offrir des concerts "au coin du feu". Il a publié jeudi 9 avril une nouvelle version de Shut it Down, extrait de son album Colorado sorti en octobre 2019. Rebaptisée Shut It Down 2020, cette nouvelle version orageuse est électrisante. Son épouse Darryl Hannah a réalisé un clip pour accompagner cette version qui donne à voir le monde en crise, entrecoupé d’images de Neil Young et de son groupe Crazy Horse filmés en 2019 avant le confinement. Sur son site, le musicien canadien souligne que les leaders qui ne prônent pas le port du masque n’ont rien compris et invite chacun à porter un masque en public. "Vous pouvez être porteur du virus sans le savoir. (…) Vous devez agir comme si vous l’aviez. Arrêtez la propagation. Brisez la chaîne. Love, portez-vous bien", conclut-il.

À noter que Neil Young joue samedi pour le Farm Aid, festival caritatif pour les fermiers américains, qui se tient pour la première fois depuis 35 ans de façon virtuelle et chacun chez soi. La manifestation sera animée par Willie Nelson, 86 ans, en compagnie de ses deux fils Lukas et Micah, avec Dave Matthews et John Mellencamp. Le Farm Aid virtuel débute samedi 11 avril à 20h pour la côte Est des Etats-Unis (c’est à dire 2h du matin en France).



Sting reprend "Don’t Stand So Close To Me" avec Jimmy Fallon (2 mn)

"Don't Stand So Close To Me" ("Ne te tiens pas si près de moi") : le hit de The Police (1980) est de circonstance en temps de distanciation sociale forcée. L’animateur américain Jimmy Fallon l’a repris jeudi 9 avril avec Sting lui-même et les Roots, chacun chez soi, pour son émission The Tonight Show qui se déroule désormais à la maison. Si Sting était à la guitare, d’autres ne disposaient pas d'instruments et ont saisi tout ce qui se trouvait à leur portée, une paire de ciseaux, un coussin, des fourchettes, une paire de baskets, pour assurer le rythme. Le résultat s'avère, comme toujours, réjouissant. 

Vous êtes à nouveau en ligne