Regardez le concert somptueux de James Blake depuis chez lui avec des reprises de Radiohead, Billie Eilish et Frank Ocean

Le chanteur et musicien James Blake joue au All Point East Festival (Londres, G-B), ke 26 mai 2019.
Le chanteur et musicien James Blake joue au All Point East Festival (Londres, G-B), ke 26 mai 2019. (BURAK CINGI / REDFERNS / GETTY IMAGES)

Le chanteur et musicien britannique a donné sur Instagram un concert magnifique de plus d'une heure depuis son domicile de Los Angeles. Seul au piano, hyper détendu, il dialogue et plaisante comme jamais avec le public par écrans interposés. Regardez.

Après en avoir partagé des extraits, le chanteur et musicien James Blake a finalement publié dans son entièreté le splendide concert qu'il a donné sur Instagram lundi 23 mars depuis son domicile de Los Angeles, en temps de confinement.

>> Coronavirus : suivez l'évolution de l'épidémie en France dans notre direct 

Sept reprises sur plus d'une heure en piano solo

Seul au piano, encouragé par les applaudissements de sa compagne, l'actrice Jameela Jamil, hors champ, le jeune artiste britannique livre des versions dépouillées de plusieurs de ses chansons extraites de ses quatre albums, mais aussi de très nombreuses reprises. On reconnaît When The Party's Over de Billie Eilish, mais aussi Godspeed de Frank Ocean et No Surprises de Radiohead.

Le set comprend également quatre reprises dont James Blake est coutûmier : Limit to Your Love de Feist, la reprise qui l'a fait connaître, Hope She'll Be Happier du soulman Bill Withers, souvent jouée en concert , Vincent, la chanson dédiée au peintre Vincent Van Gogh de Don Mc Lean et, en splendide final, A Case of You de Joni Mitchell, dont sa version a fait l'objet d'un clip dès 2011.

Blagues et dialogue avec les spectateurs

S'il s'agit d'un set inspiré, pour ne pas dire somptueux, James Blake n'oublie pas de boire du thé et de dialoguer entre les morceaux avec les 26.000 spectateurs qui le regardent sur Instagram en direct. Franchement, on n'avait jamais vu ce grand timide aussi volubile en concert."Je n'avais jamais fait cela avant, j'étais très nerveux mais je devrais faire ça plus souvent, c'était fun", reconnait-il à la fin. Au début, il précise qu'il est "chez moi à Los Angeles" et fait cela "à la requête de Moses Sumney. Si vous ne connaissez pas, allez écouter sa musique, c'est incroyable" (on confirme).

Puis plus tard, en riant : "C'est très difficile de ne pas regarder les commentaires qui défilent pendant que je joue". Réalisant que personne ne voit ses doigts courir sur le clavier puisqu'il joue face caméra, il montre tout sourire que c'est bien lui, là, en train de jouer en basculant la caméra "si vous aviez besoin d'une preuve". James Blake rappelle les consignes : "lavez-vous les mains, et isolez vous. Je me suis lavé les mains six fois avant de venir au piano". Face aux demandes de jouer tel titre ou telle reprise, il livre une brève esquisse de Imagine de John Lennon (à 1:00:00) et laisse entendre qu'il refera sans doute une séance "la semaine prochaine", peut-être même aussi avec du Joy Division ! Inutile de le dire : on sera au rendez-vous.

Voici la setlist complète du concert
Intro au piano puis
1.The Colour in Anything (à 3:53)
2. Love Me in Whatever Way (à 8:36)
3. I’ll Come Too (à 14:36)
4. When the party’s over (Billie Eilish) (à 22:35)
5. Limit to Your Love (Feist) (à 27:05)
6. Life Round Here (à 30:39)
7. Godspeed (Frank Ocean) (à 35:47)
8. Retrograde (à 40:40)
9. Hope She’ll Be Happier (Bill Withers) (à 49:36)
10. No Surprises (Radiohead) (à 53:16)
11. Vincent (Don McLean) (à 1:02:47)
12. A Case of You (Joni Mitchell) (à 1:09:37)

Vous êtes à nouveau en ligne